Yahoo.com : une publicité malveillante diffuse un malware

Mauvaise nouvelle pour les habitués de Yahoo.com. La firme américaine vient d’avouer avoir diffusé une publicité redirigeant automatiquement les internautes vers un site malveillant.

C’est grâce à la société de sécurité Fox IT qu’on a appris que Yahoo.com avait mis en diffusion, à partir du vendredi 3 janvier, une publicité qui redirigeait automatiquement tous ses visiteurs vers un site malveillant. Le site vers lequel la publicité renvoyait était exploité pour injecter du code malveillant, donc pour infecter les machines des visiteurs.

Potentiellement, ce sont quelque 300 000 visiteurs qui auraient pu être touchés par cette publicité, principalement des internautes européens qui possèdent un ordinateur sous Windows.

Samedi, Yahoo! a confirmé l’existence de cette publicité malveillante et annoncé qu’elle a été retirée illico presto. La firme américaine précise encore que « toutes les publicités utilisées à cette fin seront immédiatement retirées ». Il est à préciser que Yahoo! ne fournit aucun détail sur l’attaque, les internautes ciblés, ni l’auteur de cette publicité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAppsify : une solution clé en main pour développer des applications iOS
Article suivantCES : les incontournables de l’édition 2014

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here