Yahoo! : à quand la renaissance tant attendue ?

L’arrivée de Marissa Mayer à la tête de Yahoo! était censée redorer le blason de la firme. 18 mois plus tard, sans parler d’échec, le redressement de la barre se fait toujours attendre.

Malgré la nomination de Marissa Mayer en tant que PDG de Yahoo!, c’était il y a une année et demi, l’instabilité semble toujours être le maitre mot du groupe Internet américain. Après six patrons qui se sont succédé en trois ans, la stabilité semble être revenue au sommet, enfin presque…

En effet, une des premières décisions de Marissa Mayer avait été de recruter Henrique de Castro, un ancien de chez Google comme elle, en tant que bras droit. Son rôle était de redynamiser l’offre publicitaire du portail, sa principale source de revenus. Mais voilà, le 15 janvier, la PDG a décidé de licencier son directeur opérationnel.

Ce licenciement est un aveu d’échec pour Marissa Mayer, mais aussi un signal fort envoyé aux investisseurs à quelques jours de la publication des résultats annuels. Ceux-ci pourraient bien être plus mauvais que ceux anticipés…

De fait, la renaissance tant attendue de Yahoo! ne semble pas encore être au rendez-vous surtout que Jai Singh, le rédacteur en chef du portail d’informations de Yahoo!, a annoncé son départ dans la foulée du licenciement de Henrique de Castro.

Est-ce que tout ce remue-ménage a pour but de donner un coup de pied dans la fourmilière afin de la faire réagir ? Possible, mais il faudrait surtout que Yahoo! redresse enfin la barre pour prétendre que cela a marché.

Marissa Mayer, PDG de Yahoo! (à droite), et Katie Couric, à Las Vegas, le 7 janvier. La journaliste, ex-présentatrice du « CBS Evening News », a été recrutée fin décembre 2013.
Marissa Mayer, PDG de Yahoo! (à droite), et Katie Couric, à Las Vegas, le 7 janvier. La journaliste, ex-présentatrice du « CBS Evening News », a été recrutée fin décembre 2013.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdWords : 59% de publicité indésirable en plus pour 2013
Article suivantDomotique : Wiser est là pour contrôler vos dépenses énergétiques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here