Yahoo! va fermer ses services non stratégiques

Le géant du web Yahoo! veut recentrer ses activités sur trois domaines principaux et fermer progressivement les autres services.

La communication, la recherche et les contenus numériques sont les trois domaines stratégiques sur lesquels Yahoo! veut recentrer ses activités. Progressivement, le géant du web compte fermer les autres services.

Parmi les services qui fermeront, il y a par exemple Yahoo! Maps. S’appuyant sur les interfaces de programmation Here de Nokia, ce service n’a jamais réussi à s’imposer face à Google Maps. Yahoo! Maps fermera à la fin du mois de juin, même si des cartes seront toujours proposées dans le cadre des services Flickr et Yahoo! Search.

Des sites thématiques tels que notamment Yahoo! Musique, Yahoo! TV et Yahoo! Autos, feront aussi les frais de ce recentrage stratégique.

Le 30 août prochain sera l’échéance de Pipes, c’est à cette date que Yahoo! stoppera son outil qui permet de rassembler plusieurs flux RSS de données afin d’y effectuer certaines actions par le biais de scripts. Afin de laisser du temps aux développeurs de migrer vers une autre solution, les données resteront accessibles en lecture seule jusqu’au 30 septembre.

Par ailleurs, Yahoo! explique également que seule la configuration des comptes mail ne prendra en charge que les versions antérieures à iOS 5 sur le client par défaut et qu’il ne sera possible de synchroniser ses contacts avec le carnet d’adresses du Mac qu’avec les versions OS X 10.8 et suivantes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQu’est-ce qu’Apple nous réserve pour la WWDC ?
Article suivantMiracle archéologique … ou découverte d’une « momie » d’un genre nouveau ?!

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here