Yelp publie une étude sur les pratiques antitrust de Google

Au cœur d’une enquête de la Commission européenne au sujet de ses pratiques anticoncurrentielles, Google doit aussi faire face à une étude accablante de Yelp.

Les pratiques antitrust de Google ont déjà fait l’objet d’une enquête de la Federal Trade Commission aux États-Unis. En 2012, la FTC avait conclu que les pratiques anticoncurrentielles de la firme de Mountain View se faisaient au détriment des concurrents, mais aussi des consommateurs. Malgré ces conclusions accablantes, la FTC n’a rien fait pour mettre un terme à ces pratiques.

Actuellement c’est la Commission européenne qui enquête sur les mêmes pratiques du moteur de recherche. En attendant de connaitre les résultats de cette enquête, Yelp livre sa propre étude des pratiques de Google.

Les conclusions de l’étude de Yelp sont sans appel. Le rapport des professeurs Michael Luca et Tim Wu indique que Google modifie bien les résultats géolocalisés d’une requête afin de mettre en avant son propre contenu.

Une série de tests, visant à déterminer l’impact des résultats extraits de Google+ et Google Maps, révèle que Google masquerait les sites concurrents. Par ailleurs, cette manière de faire ne rendrait pas forcément service aux internautes vu qu’ils ont été 45% à cliquer sur un lien traditionnel plutôt que sur un résultat mis en avant par Google.

Il est à préciser que cette étude de Yelp est à prendre avec des pincettes vu que le service a porté plainte contre Google, ce qui signifie que ce rapport peut éventuellement être légèrement biaisé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGuerre des brevets : la Cour Suprême des États-Unis donne tort à Google
Article suivantGoogle Earth : « Voyager » pour célébrer les 10 ans du service

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here