YiCamera : Xiaomi défie GoPro

Le fabricant chinois Xiaomi ne défie pas seulement les constructeurs de smartphones, mais aussi ceux de caméras sportives.

Fondé en 2010, Xiaomi est jusqu’à présent surtout connu pour ses smartphones. Numéro un en Chine, il est numéro 1 sur le plan mondial même si ses appareils sont pour le moment principalement vendu en Asie.

Avec sa YiCamera, Xiaomi s’attaque désormais à un autre marché, celui de la caméra sportive.

Déclinée en blanc ou en vert, la YiCamera est équipée d’un capteur de 16 millions de pixels ouvrants à F/2,8. Étanche jusqu’à 40 mètres, elle est capable de prendre des vidéos de 1080 pixels à un rythme de 64 images par seconde. Avec son objectif grand-angle, elle est capable de faire des prises de vue à 155 degrés. La caméra est par ailleurs équipée d’une connexion Wi-Fi et Bluetooth. Une application Android dédiée est par ailleurs disponible.

Alors que la référence en matière de caméra sportive est GoPro, il est impossible de ne pas faire la comparaison. C’est là que la YiCamera fait très fort avec son capteur de 16 millions de pixels contre 12 millions pour la GoPro Hero, et surtout son prix de 399 yuans, soit environ 56 euros, c’est-à-dire la moitié du tarif d’une caméra GoPro.

Pour le moment, cette YiCamera est disponible en vente flash sur le site chinois de la marque. Aucune information n’est pour le moment disponible au sujet d’une éventuelle commercialisation à l’international.

Il est à noter que la YiCamera est fabriquée par Xiaoyi pour Xiaomi, une autre entreprise chinoise avec laquelle Xiaomi collabore régulièrement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : Lisa Jackson récupère la casquette de l’accessibilité
Article suivantLa sonde Dawn réussit sa mise en orbite autour de Cérès

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here