Yo : son concepteur travaille en toute simplicité

Or Arbel, le concepteur de l’application Yo qui défraie actuellement la chronique, travaille en toute simplicité à San Francisco.

Développée en seulement 8 heures, l’application Yo défraie la chronique en ayant été chargée plus d’un million de fois sur l’App Store et le Google Play, mais surtout par son concept ultra-minimaliste qui a séduit de nombreux investisseurs.

Or Arbel a en effet pu bénéficier d’une levée de fonds de 1,2 million de dollars pour son application qui ne sert qu’à envoyer des Yo sous la forme de texte et de son à ses contacts.

Suite à ce succès, Or Arbel a décidé de quitter Israël et de venir s’installer à San Francisco, prêt de ses investisseurs. Alors que tout laissait à penser que sa réussite allait lui permettre de s’installer dans un luxueux bureau full-équipée, le concepteur de Yo a préféré s’installer dans un appartement studio à 150 dollars la nuit.

Comme l’explique le site TechCrunch, c’est donc en toute simplicité qu’Or Arbel a donc décidé de poursuivre le développement de ses affaires. À ce sujet, il confie même ne plus avoir véritablement le temps de poursuivre le développement de son appli et de veiller à sa maintenance en raison des nombreuses sollicitations des médias qui cherchent à le découvrir.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOn aurait vu le Samsung Galaxy S5 Google Play Edition, sur le site d'Android
Article suivantGagner de l’argent avec votre mobile ? C’est possible avec Mobeye
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here