YouTube : fin du comptage « illicite »

Les statistiques de visionnage des vidéos en ligne sur YouTube viennent de subir un grand nettoyage, le nombre de vues illicites ayant été retiré des décomptes officiels.

Un milliard de vues aux moins pour Universal Music, 851 millions en moins pour Sony Music, 463 millions pour Britney Spears, ou encore 287 millions pour Michael Jackson, les statistiques du nombre de vues ont été revues à la baisse par YouTube juste avant Noël. Beaucoup de personnes se sont interrogées au sujet de ces corrections : problème technique ? Piratage ?

« Ce n’est ni un bug, ni une faille de sécurité. Il s’agit d’une violation de nos conditions générales d’utilisation », répond Dave Dengler, un employé de YouTube, sur certains forums. « Ces dernières spécifient qu’il est interdit d’utiliser des systèmes automatisés», des robots, pour faire grimper le compteur de vues d’une vidéo », précise-t-il.

Cette décision de YouTube est surprenante surtout que, dans les cas d’Universal Music et de Sony, les vidéos ont été transférées depuis 2009 sur vevo.com, une plateforme qui leur appartient. Alors pourquoi maintenant ? Des velléités au niveau des conditions d’utilisation ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMegaBox : sortie « déjà » retardée ?
Article suivantBonne Année 2013 ! 450 millions de SMS en France

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here