YouTube : la chasse aux audiences « achetées » est ouverte

À l’instar des démarches prises par Facebook et Twitter, YouTube compte également ouvrir la chasse aux audiences « achetées », un phénomène qui nuit à la confiance des annonceurs.

Dans la monétisation des internautes, la confiance des annonceurs est un élément primordial. Petit hic, leur confiance dépend grandement de la pertinence des audiences… ce qui n’est pas forcément toujours très réaliste.

C’est dans ce contexte que YouTube compte ouvrir la chasse aux audiences et abonnés « achetés », pour conserver l’authenticité de ses pages.

Selon un billet de Philipp Pfeiffenberger, ingénieur logiciel chez YouTube, la plateforme de partage vidéo prend désormais très au sérieux l’exactitude des audiences et commençants à examiner périodiquement les pages vues d’une vidéo : « Toutes les pages vues frauduleuses seront supprimées afin d’aboutir à une validation périodique des vues ».

Alors que le chiffre d’affaires de YouTube, estimé à 5,6 milliards de dollars, repose essentiellement sur les annonceurs, être sûr que leurs investissements soient vus par des internautes et non pas des robots est primordial.

YouTube va faire le ménage dans les fausses pages vues de ses vidéos
YouTube va faire le ménage dans les fausses pages vues de ses vidéos

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTablette Nexus : est-ce que Google confiera sa production à HTC ?
Article suivantiOS 7 : désactiver « Localiser mon iPhone » sans mot de passe est facile !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here