YouTube : la nouvelle plateforme des films piratés !

Les fermetures de MegaUpload et de MegaVideo ont privé de nombreux internautes de films piratés. Qu’à cela ne tiennent, autant les regarder gratuitement sur YouTube !

Depuis cet été, YouTube, la plate-forme vidéo de Google sert massivement à mettre en ligne, dans la plus parfaire illégalité, des films protégés par le droit d’auteur. Il est ainsi possible de trouver des films complets comme « La vérité si je mens 3 », « Hollywood », « Polisse », « Fracture2 », ou même des spectacles comme ceux de Gad Elmaleh et Fabrice Eboué.

Ces films, parfois très récents et protégés par le droit d’auteur, ont été mis en ligne illégalement par des utilisateurs de YouTube. Une situation possible depuis que Google, fin 2011, a décidé de supprimer la limitation qui empêchait les utilisateurs de publier des vidéos dépassant les 15 minutes. Désormais, plus aucun souci pour publier tout ce qu’on veut, y compris des films dans leur intégralité.

Bien évidemment que cette situation commence sérieusement à irriter les ayants droit, mais « le problème, c’est que YouTube, en tant qu’hébergeur, n’est légalement pas responsable des contenus publiés par les internautes », explique Roger Chevallaz un avocat spécialisé dans la lutte contre le piratage.

De fait, l’Association française des producteurs de cinéma menace de porter plainte contre la plate-forme de Google.

De son côté, YouTube réfute toute accusation de laxisme en argumentant qu’il est impossible de tout contrôler. Néanmoins, le site affirme avoir développé un outil pour détecter le contenu protégé par les droits d’auteur. Cet outil n’empêchera pas la vidéo d’être publiée, mais un message sera discrètement envoyé à la société de production. Cette dernière aura trois possibilités : laisser faire, demander le retrait de la vidéo ou demander à toucher une partie de l’argent généré par la publicité diffusée avant ou après la vidéo !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTwitter : 05.03.2013, date butoir pour appliquer les règles !
Article suivantiPhone 5 : disponible d’entrée de jeu chez Free Mobile ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here