YouTube : le site est devenu un des grands médias d’information dans le monde

Selon une étude du centre de recherche américain Pew Research Center, YouTube est devenu un des grands médias d’information dans le monde.

Les résultats de l’enquête de Pew Research Cente publiées lundi révèlent que les sujets d’actualité ont été les plus recherchés sur YouTube durant une période de quinze mois en 2011-2012. Par exemple, le tremblement de terre et le tsunami au Japon ont représenté un sujet d’intérêt majeur, avec quelque 96 millions de visionnages de vidéos portant sur ces catastrophes en l’espace d’une semaine en mars 2011.

Toutefois, l’audience des informations sur YouTube, un site qui trouve ses origines dans les vidéos d’amateurs montrant des enfants ou des animaux domestiques, reste inférieur à celle des informations télévisées classiques précises le Pew Research Center. « YouTube est un endroit où les consommateurs peuvent fixer leur propre menu d’informations, et les regarder quand cela leur convient : en quelque sorte des vidéos d’information à la demande », souligne le rapport.

« Les producteurs d’informations peuvent utiliser le site pour augmenter leur audience, trouver des vidéos d’amateurs, installer leur marque et générer des recettes », peut-on lire dans le rapport. « En même temps, le site d’échange de vidéos est encore une nouvelle plateforme qu’il faut comprendre et à laquelle il faut s’adapter ».

YouTube assure que plus de 72 heures de vidéos sont chargées sur son site chaque minute, et que plus de quatre milliards de vidéos sont visionnées chaque jour. Environ 39% des vidéos d’actualité sont des films d’internautes. Quelque 51% portent le logo d’un média d’information, mais même parmi celles-ci, certaines semblent ne pas avoir été tournées par des journalistes. Près de 5% émanent d’entreprises et de groupes politiques, et 5% restent non identifiées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : la nouvelle directrice générale est une ancienne de Google
Article suivantMicrosoft : enquête de Bruxelles pour un possible non-respect de ses engagements

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here