La fonction Webcam Capture est en train de disparaitre de YouTube

La fonction Webcam Capture, qui permet de tourner une vidéo avec sa webcam et de l’uploader directement en ligne, va disparaitre de YouTube. Elle fait ses adieux parce qu’elle est obsolète.

Cela fait longtemps que la fonction Webcam Capture est disponible sur YouTube. Elle permet de tourner une vidéo avec sa webcam et de l’uploader directement en ligne. Son histoire arrive à son terme vu que la plateforme indique que cette fonctionnalité ne sera plus disponible à partir du 16 janvier prochain. Pourquoi est-ce qu’elle disparait ?

Si YouTube a décidé d’arrêter Webcam Capture, c’est pour plusieurs raisons. La première est que cette fonctionnalité est impopulaire et très peu utilisée. La seconde est que la plateforme ne se fait aucun argent avec cette fonction. Pour finir, la troisième raison est qu’elle utilise la technologie Flash alors que le choix de passer à HTML5 a été fait.

Si l’outil Webcam Capture en lui-même va disparaitre, ce n’est pas le cas de la diffusion de vidéo en direct. Les utilisateurs qui sont friands de diffuser des vidéos en direct pourront toujours le faire, mais en publiant manuellement leur vidéo, préalablement capturée par un autre programme. Cette méthode est d’ailleurs certainement déjà utilisée depuis longtemps, car elle permet d’apporter des réglages que l’outil Webcam Capture ne propose pas.

Alors que YouTube vient de lancer son offre sur abonnement Red, son intention est aussi de tout monétiser. Un autre outil sera peut-être proposé dans un avenir proche, compatible HTML5, avec aussi un moyen de monétiser le contenu diffusé. Mais cela reste de la spéculation pour le moment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Corée du Sud envisage le grand saut vers les voitures à pile à combustion
Article suivantApple Music obtient l’exclusivité pour le « 1989 World Tour » de Taylor Swift

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here