YouTube ne tergiverse pas avec ses conditions tarifaires

En matière de conditions tarifaires, YouTube ne compte pas y aller par quatre chemins. Les auteurs qui ne veulent par les accepter se feront simplement bloquer leurs vidéos.

Depuis que YouTube a instauré ses nouvelles conditions tarifaires, de nombreux labels ont refusé de les signer. Après plusieurs mois de négociations infructueuses, la plateforme a décidé d’aller de l’avant en annonçant le blocage des vidéos « dans les jours qui viennent ».

Ce blocage ne concernera bien évidement que les labels qui refusent d’adhérer aux conditions, des labels comme XL Recordings et The XX and Domino. Par cette décision, cela pourrait être des artistes comme Adele ou les Artic Monkeys qui se retrouveraient privés de vidéo sur YouTube.

Alors que les labels qui refusent de signer dénoncent les clauses « fortement défavorables » et « non négociables » des conditions tarifaires de YouTube, la plateforme semble désormais décidée à aller de l’avant en bloquant les vidéos comme cela avait été précédemment menacé. Mais comme ces labels ont également menacé de saisir la Commission européenne en cas de non-aboutissement des négociations, il y a fort à parier, dans la situation actuelle, que les labels concernés vont également mettre à exécution leur menace.

De fait, ce conflit entre YouTube et certains labels n’est pas encore prêt de se calmer.

Refus des conditions tarifaires ? Youtube bloque les vidéos
Refus des conditions tarifaires ? Youtube bloque les vidéos

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon officialise son Fire Phone
Article suivantLe carton de l'application qui dit « Yo »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here