Zero Forfait : un MVNO qui relance la guerre des tarifs

En proposant deux forfaits illimités moins chers que Bouygues Télécom et Orange, Zero Forfait relance la guerre des tarifs, surtout qu’il s’agit d’un MVNO.

Avec l’arrivée de Free Mobile dans le paysage de la téléphonie mobile français, les MVNO ont souffert. Aujourd’hui, ils semblent refaire surface, notamment grâce à Zero Forfait qui lance deux nouveaux forfaits illimités moins chers que les offres de Bouygues Télécom et Orange.

Visant la position d’être « le moins cher du marché », Zero Forfait a décidé de simplifier sa gamme lancée en début d’année avec deux forfaits illimités sans engagement. Il s’agit d’une formule à 8,99 €/mois comprenant les appels et SMS illimités, et d’une formule à 16.99 €/mois avec appels et SMS illimités, mais aussi 3 Go pour surfer sur Internet.

Il faut préciser que l’illimité est 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, 3 heures maximum par appel, vers 99 destinataires différents par mois, que cela soit des communications vers les mobiles et fixes métropolitains entre-deux-personnes physiques et à usage privé (hors numéros verts, courts, spéciaux, surtaxés et data). Les cessions d’appels, appels vers les plateformes téléphoniques, depuis ou vers boitiers radio et numérotations automatiques sont interdites.

Il est à rappeler que Zero Forfait s’appuie sur le réseau SFR.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYota Phone : oser le double écran
Article suivantUSA : renforcement de la sécurité informatique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here