Avec Zofari, Yahoo! rachète des fonctions de recommandation basées sur la géolocalisation

En rachetant Zofari, Yahoo! met la main sur des fonctions de recommandation basées sur la géolocalisation de l’utilisateur, mais aussi sur ses gouts personnels.

C’est par l’intermédiaire du site TechCrunch que l’on apprend que Yahoo! a racheté Zofari la semaine dernière, pour un montant non communiqué. Alors que la petite équipe de quatre personnes va grossir les équipes du géant du NET, l’application reste pour le moment disponible.

Fondée il y a deux ans, la startup Zofari a développé des fonctions de recommandations basées sur la géolocalisation de l’utilisateur. Mais plutôt que de tout afficher, l’application va interpréter les goûts de l’utilisateur pour n’afficher que ce qui pourrait potentiellement l’intéresser.

À l’heure actuelle, Zofari ne couvre que quelques grandes villes américaines, par exemple New York, Boston ou Chicago.

En rachetant Zofari, Yahoo! pourrait être tenté de proposer sa propre application, mais pourrait également utiliser cette technologie pour enrichir les fonctionnalités de son moteur de recherche. L’avenir nous dira ce que Yahoo! réserve pour Zofari.

Yahoo rachète Zofari, expert en recherche locale personnalisée
Yahoo rachète Zofari, expert en recherche locale personnalisée

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMathématiques : une première femme récompensée de l’équivalent du prix Nobel
Article suivantCrash aérien : un candidat à la présidentielle au Brésil trouve la mort

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here