Sciences

22 militaires peut-être exposés à l’anthrax

L’armée américaine annonce que 22 militaires ont peut-être été exposés au bacille qui provoque la maladie du charbon, l’anthrax, lors d’un d’entraînement.

« Vingt-deux militaires ont peut-être été exposés » communique une base américaine en Corée du Sud. La base aérienne d’Osan explique que l’alerte a été donnée lorsqu’il a été découvert que des bacilles utilisés lors d’un exercice d’entraînement étaient susceptibles d’être actifs.

Ces militaires auraient peut-être été exposés au bacille qui provoque la maladie du charbon : l’anthrax.

Le communiqué précise qu’il n’existe « aucun risque » pour la population. L’échantillon en question a été utilisé « dans un environnement de laboratoire », dans une installation autonome de la base militaire. « Les équipes spécialisées en matières dangereuses ont bouclé l’installation, l’ont décontaminée […] et détruit les bacilles », précise le texte.

Plus tôt, le Pentagone avait indiqué qu’un laboratoire militaire américain avait expédié des bacilles de la maladie du charbon, irradiés de manière à être neutralisé, à plusieurs laboratoires dans le cadre d’un programme de recherche. Au moins un des laboratoires, celui du Maryland, a constaté la présence de bacilles actifs dans son échantillon et alerté les autorités.

La base aérienne d’Osan, située à 105 km au sud de Séoul, est l’une des nombreuses installations permanentes américaines en Corée du Sud.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité