Technologies

5G épuise la batterie de votre téléphone et la solution prendra du temps

On parlerait d'une augmentation de la consommation de deux à quatre fois supérieure à celle d'une puce 4G classique

La technologie 5G est plus économe en énergie que la 4G, mais ses appareils compatibles consommeront plus d’électricité que les technologies mobiles de quatrième génération.

Le gros problème de la 5G : elle épuise la batterie de votre téléphone portable et la solution prendra du temps

L’explication de ce paradoxe est simple : les réseaux 5G sont plus efficaces dans le rapport entre la consommation et le trafic – ils ont besoin de beaucoup moins de puissance pour transmettre les mêmes données que les réseaux 4G – mais leur vitesse et leur largeur de bande plus élevées augmenteront considérablement la consommation de vos appareils compatibles.

Grâce à différents « portables », les téléphones mobiles interagissent de plus en plus avec les utilisateurs, par exemple en mesurant différents signes vitaux, une exigence de connectivité toujours croissante qui se traduit par une évolution des réseaux téléphoniques. C’est maintenant que nous arrivons au controversé 5G, protagoniste des théories les plus infondées et les plus folles de cette 2020.

Au Royaume-Uni, des groupes de saboteurs ont mené diverses attaques coordonnées contre des antennes de télécommunications, motivés par la peur suscitée par différentes théories de conspiration. De plus, certains artistes patriotes et différents personnages d’Internet ont promu des messages contre la 5G sans aucune base scientifique.

Sans mentionner les différents avantages que cette technologie peut avoir, tels que l’augmentation de la vitesse et la réduction de la latence, nous allons maintenant nous pencher sur un impact confirmé mais négatif sur la durée de vie de la batterie des téléphones portables.

Selon Cnet, après avoir évalué différents terminaux, ils ont constaté que la durée de vie de la batterie était considérablement réduite lors de l’utilisation d’un réseau 5G. En particulier, après quatre heures d’utilisation ininterrompue, la batterie du téléphone Moto Z3 s’est tellement déchargée que le combiné lui-même a limité la connectivité 5G.

Dans le cas du Galaxy S10 5G, après la même période d’utilisation, la batterie a consommé 50% de sa capacité. Une heure et demie plus tard, elle était déjà à 40 %, ce qui laisse supposer que les 18 heures d’autonomie de la batterie seront considérablement réduites si elle est connectée à un réseau 5G.

Sur sa page d’assistance à la clientèle, Samsung reconnaît que les téléphones doivent maintenir une connexion au réseau 3G ou LTE en plus du réseau 5G afin que les appels téléphoniques, les messages textuels et les données soient transmis de manière cohérente. Comme l’appareil est connecté à plusieurs réseaux simultanément, la batterie se décharge plus vite que prévu et le téléphone peut chauffer plus que lorsqu’il est seulement en 3G ou LTE.

DES PILES DE PLUS GRANDE CAPACITÉ

On parlerait d’une augmentation de la consommation de deux à quatre fois supérieure à celle d’une puce 4G classique. Une réalité confirmée par le PDG de Redmi, Lu Weibing, qui a déclaré sur le réseau social chinois Weibo, que les mobiles avec une connectivité 5G consomment 20 % de batterie en plus, ce qui constitue un défi pour l’industrie.

Comme exemple d’adaptabilité à cette nouvelle circonstance, Weibing mentionne le Redmi K30 Pro, un terminal qui dispose d’une batterie de 4 700 mAh pour répondre à la demande d’énergie de la connectivité 5G et dont l’architecture intérieure a permis cette batterie sans ajouter d’épaisseur au téléphone mobile.

Anticipant cette demande accrue d’énergie, Samsung mise également sur des batteries plus puissantes dans ses modèles de la série S20 (Galaxy S20, Galaxy S20 + et Galaxy S20 Ultra), qui disposent de la technologie Snapdragon 865 et prennent en charge la 5G.

LA SCIENCE À LA RESCOUSSE

En pensant déjà à la deuxième et à la troisième génération de terminaux 5G et même 6G, des chercheurs de l’université du Texas à Austin et de l’université de Lille en France ont mis au point un nouveau commutateur analogique 50 fois plus efficace que les terminaux actuels. Cette nouvelle technologie, financée par l’armée américaine, permettrait d’améliorer considérablement la durée de vie de la batterie de la nouvelle génération de téléphones 5G.

En travaillant avec une nouvelle conception de nanomatériaux ultra-minces, les scientifiques ont pu améliorer les performances des piles des appareils connectés à la 5G en créant un système de commutation plus efficace lorsqu’ils alternent entre les signaux 5G et d’autres fréquences. Et c’est là que réside la principale raison de la décharge de la batterie – les interrupteurs déterminent quand l’appareil doit passer du Wifi au 5G, 4G, 3G, LTE, Bluetooth ou à d’autres types de signaux en fonction des tâches qu’il doit accomplir. Ce changement consomme constamment de la puissance de traitement et de la batterie.

Cette découverte, publiée dans Nature Electronics, porte sur le nitrure de bore hexagonal, un nanomatériau de la même famille que le graphène, classé comme l’isolant le plus fin au monde avec 0,33 nanomètre (en comparaison, un cheveu humain a une épaisseur d’environ 100 000 nanomètres). Ce matériau, placé en monocouches d’une seule épaisseur atomique, est un isolant presque parfait. C’est là que réside la clé, dans l’isolation pour que les interrupteurs restent éteints la plupart du temps et ne s’activent que lorsque le mobile doit passer d’un réseau à l’autre.

« Ces nouveaux interrupteurs pourraient offrir un grand avantage en termes de performances par rapport aux composants existants et pourraient permettre une plus longue durée de vie des batteries pour les communications mobiles », a déclaré Pani Varanasi, chef de division du programme de science des matériaux au Bureau de la recherche de l’armée américaine, dans un communiqué.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité