Technologies

À l’assaut du Mont-Blanc grâce à Google Street View

Grâce à Google Street View, il est désormais possible d’escalader le Mont-Blanc en étant confortablement installé chez soi. La page est disponible depuis jeudi.

Grimper à 4 800 mètres, au sommet du Mont-Blanc, n’est pas une prouesse à la portée du premier venu. S’il est difficile que tout le monde puisse réellement gravir ce sommet, tout le monde peut désormais le faire virtuellement grâce à Google Street View. C’est depuis jeudi que Google propose une page pour se lancer à l’assaut du Mont-Blanc.

Grâce à Google Street View, il est possible de gravir le Mont-Blanc, mais aussi de le découvrir, que cela soit le Nid d’Aigle ou la Mer de Glace par exemple. Plus impressionnants encore, les 100 derniers mètres de l’ascension sont réalisés en vidéo à 360 degrés !

Pour proposer cette ascension du Mont-Blanc, Google a procédé comme à son habitude. Un alpiniste a embarqué le dispositif de prise de vue de Street View dans son sac à dos. À de telles altitudes, l’exploit est à souligner. Justement, des séquences spéciales sont proposées par les alpinistes Ueli Steck, Patrick Gabarrou et Catherine Destivelle, les skieurs Candide Thovex et Laëtitia Roux, ainsi que le spécialiste de course en montagne Kilian Jornet.

Cerise sur le gâteau pour les personnes qui seraient intéressées de virtuellement gravir le Mont-Blanc, Paris Match propose des milliers de casques en carton Google Cardboard avec le dernier numéro de son magazine.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité