Technologies

En l’emmenant à l’hôpital, l’AutoPilot de Tesla sauve la vie d’un homme

C’est de manière autonome que l’AutoPilot de Tesla a emmené un homme à l’hôpital. Selon lui, c’est le pilote automatique de son Tesla Model X qui lui a sauvé la vie.

Si Joshua Neally, un avocat de 37 ans, est aujourd’hui en vie, c’est grâce à la fonction AutoPilot de son Tesla Model X. C’est en tout cas ce que cet Américain originaire du Missouri affirme haut et fort. Que s’est-il passé ?

C’est alors qu’il rentrait de son travail à bord de son SUV Tesla Model X que Joshua Neally a été victime d’une embolie pulmonaire. « J’ai eu peur. J’ai appelé ma femme et je lui ai dit que quelque chose n’allait pas. Je n’arrivais plus à respirer », a expliqué l’homme aux médias américains. C’est alors qu’il décide d’activer le controversé mode AutoPilot de son véhicule pour qu’il le conduise aux urgences de l’hôpital le plus proche.

Alors que chaque seconde compte lorsqu’une personne est victime d’une embolie pulmonaire, il a donc décidé de confier sa vie à sa voiture plutôt que d’attendre une ambulance, une intervention qui aurait certainement pris un certain temps. Toujours est-il que l’AutoPilot l’a emmené à bon port suffisamment rapidement pour qu’il puisse être pris en charge.

L’AutoPilot lui sauve la vie

Pour Joshua Neally, la fonction AutoPilot lui a clairement sauvé la vie. Il en est convaincu.

Alors que les fonctionnalités de conduite autonome de Tesla sont décriées depuis qu’elles ont causé la mort d’une personne, cette histoire redore le blason du constructeur automobile qui est actuellement en pleine crise.

Est-ce que cela va suffire ? Ce n’est pas certain vu que l’entreprise accumule les déboires, comme le récent incendie d’une Model S en France. Ce qui est arrivé à Joshua Neally démontre tout de même que le système peut aussi être utile, qu’il suffit de le fiabiliser pour un plus grand nombre d’éventualités.

Cette histoire démontre aussi toute l’utilité des voitures autonomes, le fait qu’elles soient véritablement capables de sauver des vies. Il est aussi bon de souligner que ce fait divers n’indique pas la distance parcourue par la voiture en mode automatique… quelques centaines de mètres ou plusieurs kilomètres.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité