Sciences

Conception d’embryons de poulet avec un museau de dinosaure !

Des biologistes américains ont modifié le développement d’embryons de poulet pour les doter d’un museau de dinosaure à la place du bec.

Jurassic Park n’est pas encore pour tout de suite, mais on semble s’en approcher. En effet, des biologistes des universités américaines d’Harvard et de Yale ont modifié le développement d’embryons de poulet pour les doter d’un museau de dinosaure à la place du bec.

Les embryons de poulet modifié ressemblaient à deux de ses ancêtres : le redoutable vélociraptor et l’archéoptéryx, un petit dinosaure volant.

Le travail de ces chercheurs américains a été publié dans la revue Evolution.

« Un embryon de poulet, finalement, c’est déjà un dinosaure », a expliqué au Figaro Vincent Laudet, directeur de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon.

En fait, cette expérience improbable cache un objectif très sérieux : la compréhension de l’évolution des dinosaures en oiseaux, deux familles d’animaux très proches.

Bien que viables, les embryons issus de ces expériences n’ont pas été conservés. « Personnellement, mon objectif n’est pas de recréer un dinosaure, mais de comprendre comment les oiseaux ont évolué », explique Arkhat Abzhanov, l’un des auteurs de l’étude.

Outre ce travail au niveau du bec, d’autres travaux concernant la queue sont aussi en cour. Présente chez l’embryon de poulet, elle disparaît au fur et à mesure de son développement. La question des bras, qui subissent le même sort, n’est par contre pas encore à l’étude.

anchiornis-tinamou

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité