Technologies

Elon Musk va « amnistier » les comptes Twitter suspendus

Selon les experts, Elon Musk, le nouveau propriétaire de Twitter, va encourager davantage de harcèlement, de discours haineux et de désinformation en accordant une « amnistie » aux comptes suspendus. Musk a fait cette annonce jeudi.

À la suite d’un sondage sur son compte, le milliardaire a déclaré qu’il réintégrerait les comptes qui n’ont pas « enfreint la loi ou ne se sont pas livrés à des spams flagrants. » Le vote positif a été de 72 %.

« La voix des gens a été entendue. Dans une semaine, l’amnistie entrera en vigueur. « La voix du peuple est la voix de Dieu », a tweeté Musk, traduisant une phrase latine. »

Avant de rétablir le compte de l’ancien président américain Donald Trump, que Twitter avait suspendu pour avoir encouragé l’insurrection du Capitole le 6 janvier 2021, Musk a utilisé la même phrase après avoir publié un sondage similaire le week-end précédent. Même si Trump a déclaré qu’il n’utiliserait plus Twitter, il n’a pas encore désactivé son compte.

Les sondages en ligne de ce type manquent de rigueur scientifique et sont facilement influencés par des robots.

Les groupes qui surveillent Twitter affirment que les discours haineux, l’antisémitisme et le racisme ont tous augmenté depuis que M. Musk a pris le contrôle de l’entreprise il y a un mois.

Le chaos qui a suivi le licenciement par Elon Musk de la moitié des 7 500 employés et cadres supérieurs de l’entreprise, puis une série d’ultimatums qui ont poussé des centaines d’autres à démissionner, est en grande partie responsable de l’augmentation des contenus préjudiciables. Certains des employés externes qui s’occupaient de la modération ont également été licenciés.

Le responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter, Yoel Roth, a démissionné parce qu’il n’avait pas confiance dans la capacité de Musk à empêcher Twitter de sombrer dans un chaos de discours incontrôlés.

Un grand nombre de grands annonceurs ont fini par quitter la plateforme également.

Un jour après avoir pris le contrôle de la société, le 28 octobre, Musk a tweeté que les comptes suspendus ne seraient pas rétablis tant que Twitter n’aurait pas mis en place un « conseil de modération du contenu » composé de personnes aux points de vue différents qui examineraient les cas individuels.

Mardi, il a annoncé qu’il ne tenait pas sa promesse parce qu’il l’avait faite à la demande d’une « large coalition de groupes d’activistes politiques et sociaux » qui ont ensuite « rompu le contrat » en demandant une suspension temporaire de la publicité sur Twitter.

Lorsque le compte personnel de la représentante américaine Marjorie Taylor a été suspendu en janvier pour avoir enfreint les règles de désinformation COVID de Twitter, l’entreprise l’a rétabli le lendemain.

Les interactions de Musk sur Twitter avec les conservateurs sont devenues de plus en plus cordiales. Il a appelé les « indépendants d’esprit » à soutenir le parti républicain lors des prochaines élections de mi-mandat aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité