Facebook : est-ce que le réseau analyse nos messages privés ?

Est-ce que, dans le but de faire du datamining et du profilage utilisateur, Facebook analyse nos messages privés ? Ce sera à la justice américaine de trancher vu qu’une plainte dans ce sens vient d’être déposée.

Pour Matthew Campbell et Michael Hurley, deux internautes américains, le mode opératoire de Facebook est limpide, le réseau social analyse, sans le consentement de ses utilisateurs, le contenu des messages privés échangés sur son réseau afin de faire du datamining et du profilage utilisateur.

Croyant en la véracité de leur accusation, les deux internautes ont déposé une plainte contre Facebook devant un tribunal de Californie cette semaine en se prévalant du fait qu’une telle pratique relève de la violation de la législation garantissant la confidentialité des communications électroniques.

A priori sans preuve concrète, les deux plaignants citent une étude réalisée par la société de sécurité High-Tech Bridge. Est-ce que cela sera suffisant pour qu’un juge tranche en leur faveur alors que, de son côté, Facebook nie bien évidemment toutes ces accusations ?

Pour finir, il faut encore préciser que Matthew Campbell et Michael Hurley espèrent faire passer leur action en justice en action collective, ce qui lui donnerait encore plus de poids.

Campbell v Facebook