Technologie

Fausse alerte à la bombe pour un vol Germanwings

Un vol Germanwings devant relier Cologne à Milan a été perturbé dimanche par une fausse alerte à la bombe.

Presque trois semaines après que l’un de ses avions se soit écrasé dans les Alpes françaises, un avion de la compagnie aérienne Germanwings a été victime d’une fausse alerte à la bombe. C’est un vol devant relier Cologne à Milan qui a été perturbé dimanche.

« L’alerte est venue de la police », explique Germanwings. « L’avion n’avait pas encore décollé et a été tout de suite évacué ». « Le pilote a arrêté de rouler et a placé l’avion dans une position prévue pour ce genre de cas. Les passagers et l’équipage ont quitté l’avion de manière ordonnée », précise le communiqué de Germanwings. Il s’agissait des 126 passagers et membres d’équipages qui avaient embarqué à bord d’un Airbus A320.

L’appareil a ensuite été fouillé par des équipes anti-explosifs et leurs chiens. La police allemande a précisé à l’AFP n’avoir rien trouvé à l’issue de cette fouille. L’appareil a ensuite été réaffecté au trafic aérien.

Alors que ce vol aurait dû décoller à 18h20, les passagers ont été transférés sur un autre avion qui a finalement décollé à 20h30.

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page