Technologies

Gmail : 5 millions de mots de passe piratés et diffusés sur le NET

Près de 5 millions de mots de passe pour Gmail ont été publiés sur un forum russe. Il s’agirait à priori d’un vol de données et non pas de l’exploitation d’une faille.

C’est sur le forum du site russe BTCsec.com qu’un fichier contenant près de 5 millions d’identifiants Gmail a été publié, c’est-à-dire de l’identifiant et du mot de passe d’autant de comptes de la messagerie Google.

Selon les experts en sécurité qui se sont penchés sur cette affaire, la plupart des mots de passe publiés ne sont pas de première jeunesse, nombreux seraient ceux qui dateraient de plus de trois ans et qui ne seraient plus valides à l’heure actuelle. Pas acquis de conscience, il est tout de même préférable de changer de mot de passe.

L’autre constatation est que cette liste ne résulterait pas de l’exploitation d’une faille dans la sécurité des serveurs de Google, mais résulterait plutôt d’un vol de données auprès des utilisateurs par des méthodes telles que le phishing ou les malwares.

Dernier point important, les réseaux sociaux vantent les mérites du site isleaked.com, un site qui informe soi-disant un utilisateur sur le fait que son adresse e-mail fait ou ne fait pas partie de la liste diffusée par le site russe. Ne connaissant pas qui se cache derrière ce site, son utilisation est fortement déconseillée.

Gmail : 5 millions de mots de passe dérobés
Gmail : 5 millions de mots de passe dérobés

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Un commentaire

  1. Même si Google n’est pas à l’origine du problème, ce genre de fuites peut servir à ouvrir les yeux aux utilisateurs de services en ligne : la sécurité ne s’arrête pas au choix d’un mot de passe. La validation en deux étapes et l’utilisation de mots de passe différents pour chaque compte en ligne doivent faire partie de notre « hygiène » sur le web. Un gestionnaire de mots de passe peut faciliter l’implémentation d’une sécurité solide.

    Les outils existent, peu d’internautes les utilisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité