Technologie

Google : 3,2 milliards de dollars pour de la domotique… et des ingénieurs

Google vient de faire l’acquisition de Nest pour 3,2 milliards de dollars, une société spécialisée dans la domotique. Plus que cela, ce sont ses ingénieurs qui sont aussi visés.

Alors que Nest affiche un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars, payer 3,2 milliards de dollars semble une hérésie, c’est pourtant ce qu’a fait Google. En analysant un peu en profondeur, d’autres paramètres sont à prendre en considération, ce que Google a certainement fait.

Premiers points, si le chiffre d’affaires n’est pas mirobolant, Nest a tout de même été valorisé à plus de 2 milliards de dollars, ce qui conforte de la valeur réelle et du potentiel de cette firme spécialisée dans la domotique.

Au niveau de ses produits, Nest en propose seulement deux : un thermostat intelligent et un détecteur de fumée. Pilotable depuis un smartphone, leur succès repose essentiellement sur leur design et leur ergonomie. Car oui, c’est là que se cache la véritable valeur de Nest : sa matière grise.

Car en faisant l’acquisition de Nest, Google met aussi la main sur Tony Fadell, un ingénieur de génie, accessoirement le père de l’iPod… mais aussi sur une pépinière d’ingénieurs et de designers.

Au final, il faut retenir que Google compte investir dans la domotique, mais en se basant sur une équipe de choc crédible en la matière. Cette acquisition n’est pas sans rappeler que Samsung vient aussi d’annoncer une offensive stratégique vers la domotique, ce qui présage un nouveau terrain de bataille pour les géants de l’électronique.

5 questions sur le rachat de Nest par Google pour 3 milliards de dollars
5 questions sur le rachat de Nest par Google pour 3 milliards de dollars

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page