Google Maps recréé sous la forme d’un jeu pour la NES originale

Alors que personne ne s’y attendait, un pirate informatique a réussi à créer une version jouable de Google Maps développée spécifiquement pour la Nintendo Entertainment System originale, qui reproduit la carte du monde aussi bien qu’une console d’il y a près de 40 ans le pouvait.

Google Maps a été réimaginé sous la forme d'un jeu NES original.

Cet exploit impressionnant parvient à reproduire une image interactive de la carte du monde dans le style d’un jeu classique des années 1980.

Le projet a été développé par le youtuber du nom de « ciciplusplus » qui a décidé de construire une démo jouable de Google Maps pour NES en se basant sur le « poisson d’avril » que Google a lancé en 2012. Curieusement, il ne reste aujourd’hui de cette farce que la vidéo de la publicité, bien qu’il y ait eu pendant un certain temps une option permettant d’utiliser le service de cartographie en ligne avec une apparence 8 bits, dont il n’y a plus trace aujourd’hui.

Bien qu’il n’existe plus aucune trace du modèle utilisé par Google à l’époque et que les informations à son sujet soient plutôt rares, cela n’a pas arrêté le youtuber qui a entrepris de faire de ce qui n’était qu’une parodie une réalité, et le résultat qu’il a obtenu est assez impressionnant.

La démo jouable présente le logo basé sur Dragon Quest que Google a lancé pour sa blague il y a toutes ces années, mais lorsque vous démarrez ce qui serait un jeu traditionnel, ce qui apparaît est une représentation dans le style classique des jeux NES de la carte de la planète Terre avec des espaces assez similaires à ce que seraient les formes des continents.

Pour chacune des zones, des ressources issues de jeux tels que The Legend of Zelda sont réutilisées pour recréer le terrain correspondant, qu’il s’agisse d’eau, de terre, de désert, de forêts ou même de montagnes. Pour utiliser la démo, vous n’avez besoin que d’une manette NES traditionnelle. Les boutons du pavé directionnel fonctionnent comme on peut s’y attendre pour se déplacer sur la carte, tandis que le bouton A sert à zoomer et le bouton B à dézoomer d’une certaine zone.

Chaque fois que vous effectuez un zoom avant, la carte est réajustée pour afficher une image plus précise de ce à quoi elle devrait ressembler. Les textures sont donc également modifiées pour localiser respectivement chaque type de terrain. Autre caractéristique intéressante, les noms des pays sont superposés en utilisant la police de caractères emblématique des jeux de l’époque et, en zoomant, les noms des villes et des régions correspondant à chaque zone apparaissent également.

Le plus impressionnant dans cette prouesse, c’est que le tout est exécuté sur une NES, une console qui, selon les normes actuelles, ne devrait pas être capable de fonctionner de la sorte. Pour réaliser cet exploit, le créateur de contenu a utilisé un guide également publié sur YouTube sur la façon d’émuler un jeu Doom sur une cartouche Nintendo et un projet sur la façon de traduire des images du service de cartographie Bing en modèles jouables avec des actifs de The Legend of Zelda.

Sur le plan technique, plus précisément, le youtuber a utilisé une combinaison d’un Raspberry Pi, d’un microcontrô

leur FX2LP et des connexions de ce qui était autrefois un autre jeu officiel de la console afin que les informations puissent être lues comme s’il s’agissait de n’importe quel titre compatible. Sinon, la console et les manettes d’utilisation du jeu sont totalement originales.

En fait, il s’agit d’un projet inattendu et c’est une initiative assez intéressante et amusante, mais apparemment il ne s’arrêtera pas en si bon chemin puisque le développeur a également promis de continuer à travailler sur l’intégration d’autres fonctionnalités telles qu’une carte plus complète, une barre de recherche pour trouver rapidement des lieux et la possibilité de créer une véritable cartouche utilisable et comprenant tout ce dont vous avez besoin.

Il faudra peut-être plusieurs années pour mener à bien ce projet – le teaser original de Google est sorti il y a 9 ans – mais ce qui est passionnant, c’est qu’une fois terminé, il sera également open source, de sorte que tout le monde pourra expérimenter en créant sa propre version de Google Maps sur la NES.

Quitter la version mobile