Technologies

Google teste des drones pour apporter de la 5G partout dans le monde

La technologie Millimeter-wave radio transmissions utilisée par les drones de Google est 40 fois plus rapide que la 4G, cela pourrait être la 5G de demain. Des drones solaires pourraient connecter le monde entier à cette 5G, des tests dans ce sens seraient actuellement menés au Nouveau-Mexique.

L’internet mobile va de plus en plus vite. Après la 3G, il y a la 4G et la 4G+. D’ici quelque temps, il y aura aussi la 5G. Justement, Google teste la technologie Millimeter-wave radio transmissions utilisée, une technologie qui propose des débits jusqu’à 40 fois plus rapides que la LTE. À de telles vitesses, cette technologie pourrait très bien devenir la 5G de demain.

Le hic est que cette Millimeter-wave radio transmissions est rapide, mais possède une portée relativement faible. De plus, les ondes millimétriques utilisées par cette technologie sont susceptibles d’être influencées par les conditions météorologiques. De fait, tout n’est pas encore tout à fait au point.

Cela n’empêche pas Google de travailler sur ce projet dans le cadre de SkyBender, des drones solaires qui pourraient servir d’antennes relais pour cette technologie. Selon The Guardian, des ingénieurs seraient en train de mener des tests dans un hangar au Nouveau-Mexique. Il s’agit d’améliorer les drones pour les rendre autonomes et améliorer la technologie pour résoudre ses défauts. Une des solutions envisagées serait le Phased Array System, un système d’antenne pour concentrer les ondes.

Alors que Google ambitionnait de connecter le monde entier à internet son projet Loon, le projet SkyBender va dans le même sens en ajoutant une dimension supplémentaire : le très haut débit mobile. Est-ce que cet internet mobile très haut débit est aussi prévu pour les régions reculées du monde, est-ce un complément à Loon, ce sont autant de questions qui n’ont pas encore de réponse.

The Guardian indique encore que Google loue un hangar de 4500 m2 à Virgin Galactic, mais aussi que la Federal Communications Commission (FCC) a accordé une autorisation pour tester cette technologie 5G jusqu’à la fin 2016. La question va être de savoir si les ingénieurs vont réussir à rendre fiables les communications utilisant les Millimeter-wave radio transmissions.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité