Sciences

Greenpeace : 2 mois avec sursis pour 55 militants qui s’étaient introduits à Fessenheim

C’est le 18 mars que des militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Fessenheim. C’est pour « violation de domicile » et « dégradations » que 55 militants ont été condamnés à des peines de deux mois de prison avec sursis.

C’était le 18 mars 2014, au petit matin, que des militants de Greenpeace s’approchent des abords de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Munis d’échelles, les militants, originaires d’une vingtaine de nationalités, réussissent une spectaculaire intrusion sur le site.

Jugés pour « violation de domicile » et « dégradations » par le tribunal correctionnel de Colmar, 55 militants de Greenpeace ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour « violation de domicile », les relaxants de l’accusation de « dégradations ».

Devant le tribunal, le procureur souligne que « le débat sur l’énergie nucléaire me paraît complètement légitime, mais je ne peux, en tant que citoyen et en tant que procureur, cautionner les actions de Greenpeace, lorsqu’elles sont illégales ».

Il est encore à préciser que sur les 55 militants jugés ce jeudi, seuls deux Français et un Allemand se sont présentés à la barre pour revendiquer la légitimité de leur action à Fessenheim.

Intrusion à Fessenheim : deux mois avec sursis pour 55 militants de Greenpeace
Intrusion à Fessenheim : deux mois avec sursis pour 55 militants de Greenpeace

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité