Culture

Qui était Hamed Gohar, le sujet du Google Doodle de mardi ?

Le moteur de recherche Google a rendu hommage à l'homme qui a été le pionnier de l'océanographie en Égypte et dans le monde arabe

Le 15 novembre, nous célébrerons ce qui aurait été les 115 ans de ce légendaire biologiste marin et scientifique égyptien. Sur sa page de recherche, Google propose un doodle spécial en l’honneur de celui qui est largement considéré comme le père de l’océanographie en Égypte et dans le monde arabe.

Elle présente une scène illustrée de Gohar en mer, animant son émission depuis le monde sous-marin qu’il connaissait le mieux.

Qui était Hamed Gohar ?

Né au Caire en 1907, Gohar a suivi des études de médecine à l’université du Caire à partir de 1925, avant d’obtenir une maîtrise en océanographie à l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, six ans plus tard.

Il a apporté d’incroyables contributions à la biologie marine égyptienne et arabe, travaillant avec l’Académie de la langue arabe pour créer des dictionnaires scientifiques en arabe et servant de conseiller au secrétaire général des Nations unies. Il a également participé à l’organisation de la première conférence internationale sur le droit de la mer à Genève.

Travaillant avec l’Académie de la langue arabe pour créer des dictionnaires scientifiques en arabe et servant de consultant auprès du secrétaire général des Nations unies, il a apporté des contributions extraordinaires à la biologie marine égyptienne et arabe. En outre, il a participé à l’organisation de la première conférence internationale sur le droit de la mer à Genève.

Il a commencé par étudier le xénia, ou corail mou, le long de la côte de la mer Rouge, et a rapidement découvert que le dugong, que l’on croyait éteint dans la région, était toujours présent.

Il a passé 25 ans à étudier la vie marine à la station biologique marine d’Hurghada et a animé Sea World, révélant les secrets de l’océan à une génération d’Arabes.

Dans cette émission, il mettait en lumière les paysages sous-marins et la vie marine, enthousiasmant les jeunes téléspectateurs par ses connaissances et son enthousiasme pour les profondeurs de l’océan.

D’après sa biographie sur Google, on raconte qu’il ne consommait jamais de poisson en raison de son affinité avec la vie marine.

En Afrique du Nord, dans le golfe Persique et en Irak, le doodle s’affiche sur la page de recherche de Google.

Google rend hommage à la région de Mena

Le moteur de recherche rend fréquemment hommage à des personnalités de la région Mena. Le mois dernier, il a commémoré la vie de la chanteuse marocaine Haja El Hamdaouia, dont le style novateur de la musique chaabi marocaine a influencé plusieurs générations de musiciens.

Plus tôt, c’était ce qui aurait été le 94e anniversaire de l’historien égyptien Mostafa Abdel-Hamid El-Abbadi.

Vous trouverez ci-dessous une galerie présentant d’autres Google Doodles régionaux de ces dernières années.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité