Jeux

Hillary Clinton et Donald Trump récupèrent la notoriété de Pokémon Go

Les équipes de campagne d’Hillary Clinton de Donald Trump cherchent à répondre à la question : comment toucher un maximum d’électeurs ? Elles comptent sur Pokémon Go.

À quelques mois des présidentielles Américaines, les équipes de campagne d’Hillary Clinton de Donald Trump cherchent à attirer un maximum d’électeurs. Pour y parvenir, tous les moyens sont bons… y compris utiliser Pokémon Go. En effet, les équipes utilisent le jeu développé par Niantic pour notamment inciter les Américains à s’enregistrer sur les listes électorales.

Pour illustrer cette récupération à des fins politiques de Pokémon Go, il suffit de suivre l’actualité des deux candidats. C’est ainsi que Joe Makielski, l’un des responsables du parti démocrate dans le Colorado, a récemment tweeté un message parlant de « Ces deux joueurs de Pokémon viennent de s’enregistrer pour voter ». La semaine dernière, Hillary Clinton a d’ailleurs déclaré dans un discours que son équipe compte profiter de la popularité du jeu pour aller à la pêche aux électeurs. « Je ne sais pas qui a créé Pokémon Go, mais j’essaie de voir comment on peut l’utiliser pour amener des joueurs dans les bureaux de vote », avait-elle lancé.

La mission des membres des équipes de campagne est simple : partir à la recherche des joueurs de Pokémon Go dans les rues, les parcs et autres lieux publics. Leur but est de les détourner quelques minutes de leur téléphone pour les inciter à s’enregistrer sur les listes électorales.

Une récupération totale de Pokémon Go à des fins politiques

À la mi-juillet, les partisans d’Hillary Clinton avaient par exemple organisé un événement intitulé « Il faut tous les attraper ». À Lakewood (Ohio), ils s’étaient donné rendez-vous à un point de ravitaillement du jeu pour y « faire des batailles » tout en « aidant à inscrire des électeurs ».

L’équipe de Donald Trump récupère également le phénomène Pokémon Go à son profit. La Trump Tower de New York est par exemple une destination populaire pour les joueurs de Pokémon Go. La semaine dernière, elle a aussi mis en ligne une vidéo parodiant sa rivale en monstre Pokémon.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité