Jeux

Les trois façons dont les joueurs de FIFA 23 se font arnaquer

Les joueurs doivent prendre des mesures pour éviter les pertes de compte et les pertes financières

Les jeux vidéo FIFA développés par EA Sports sont les titres les plus attendus par la communauté mondiale des fans de football, générant des milliards de dollars par an, non seulement grâce aux ventes de jeux, mais aussi grâce aux packs de cartes, à la monnaie du jeu et à d’autres types de transactions au sein de sa plateforme.

Selon le rapport financier d’EA Sports, entre 2015 et 2020, un total de 6 milliards de dollars de revenus a été réalisé, ce qui peut encourager les cybercriminels à tenter de tirer profit des joueurs.

Selon la société de cybersécurité Panda Security, certaines des méthodes employées par ces escrocs comprennent :

L’escroquerie aux pièces de monnaie dans les jeux

En raison du volume des microtransactions, l’un des éléments du jeu qui génère le plus d’investissement de la part des joueurs est la possibilité d’acheter des cartes de joueurs pour renforcer l’équipe constituée pour affronter d’autres personnes en ligne dans le mode Ultimate Team.

Selon le chef des opérations de Panda Security, Hervé Lambert, cette capacité est également utilisée par les cybercriminels pour voler de l’argent aux victimes. Il est plus facile qu’il n’y paraît de perdre de l’argent en achetant des pièces FIFA Ultimate Team (FUT) si l’on ne vérifie pas l’intégrité du site Web sur lequel on achète.

La meilleure façon pour les utilisateurs d’éviter d’être victimes de ce type de vol, selon le spécialiste, est de confirmer que le site Web à partir duquel ils tentent d’acheter ces pièces est digne de confiance, surtout lorsque les prix proposés sont extrêmement bas ou peu crédibles selon une analyse du marché.

« Surtout lorsqu’elles sont fournies par le biais de réseaux sociaux ou de sites Web tiers et qu’elles exigent des paiements initiaux avec lesquels vous ne recevez aucune monnaie », a-t-il ajouté.

Vol de comptes

Ce n’est pas un nouveau type de cyberattaque ; en fait, c’est l’un des plus répandus, car on a déjà signalé des cas où un cybercriminel se fait passer pour EA Sports et envoie un courriel contenant une offre ou une promotion qui redirige le destinataire vers un site Web qui vole des informations sensibles telles que des mots de passe de compte et des informations bancaires.

M. Hervé précise : « Il existe un certain nombre de cas où, en outre, ce sont fréquemment des enfants qui tombent dans le piège et acceptent de remplir les informations demandées dans le courrier ou sur des sites web illégaux avec la carte de crédit de leurs parents déjà enregistrée. »

Utilisation d’applications tierces

Les cybercriminels peuvent également violer la cybersécurité des joueurs en créant des programmes qui offrent des avantages, des récompenses supplémentaires pendant le jeu, etc. mais qui sont conçus pour prendre des informations sur le compte de la victime, à l’instar d’un site web frauduleux.

Dans cette situation, il est recommandé d’éviter d’utiliser des applications qui promettent des avantages non autorisés pendant le jeu pour prendre l’avantage sur les autres joueurs car, en plus de mettre en danger les informations du compte à partir duquel le jeu est joué, la victime met également en danger les informations bancaires et la sécurité des comptes bancaires.

La stratégie la plus efficace pour éviter d’être victime de toute forme de cyberattaque est d’adopter un état d’esprit préventif et d’être sceptique face aux offres ou programmes qui semblent trop beaux pour être vrais.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité