Technologie

Kim Dotcom : un MegaUpload sans les États-Unis !

Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, avait annoncé il y a quelques semaines le retour de son service de téléchargement. Via un nouveau tweet, il donne quelques compléments d’information.

Il y a environ deux semaines, le fondateur de MegaUpload avait annoncé « le retour pour cette année encore de son service de téléchargement, plus grand, plus performant, plus rapide, 100% sûr et indestructible ».

Dans un nouveau tweet, celui qui est actuellement poursuivi par le FBI et assigné à la liberté surveillée vient d’annoncer qu’il travaille à la construction d’un « réseau global massif ». Pour autant, les utilisateurs américains doivent déchanter, car Kim Dotcom stipule bien : « Tous les hébergeurs non américains pourront se connecter aux serveurs et à la bande passante », excluant de fait les utilisateurs domiciliés aux États-Unis.

Avec sa mésaventure judiciaire, il est clair que Kim Dotcom compte se prémunir de cette manière contre de nouvelles poursuites pénales émanant des services fédéraux américains.

Dans un autre message également publié mercredi, il annonce qu’une interface de programmation (API) sera proposée aux développeurs. « Notre API et vos Megas outils vont changer le monde », annonce le fondateur de MegaUpload.

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Un commentaire

  1. Mouahahahahahahahahahahahahahahaha!
    Ces saletés d’amerloques n’avaient qu’à réfléchir avant de faire des conneries xD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page