Technologies

Polaris passe des quads et des motoneiges à une originale trois-roues sportive

Le constructeur américains Polaris est plutôt connu pour ses quads est ses motoneiges. Faisant preuve d’originalité, il propose dévoilé un véhicule sportif à trois roues : le Slingshot.

Les amateurs de voitures sportives alternatives seront certainement séduits par le Slingshot, une sportive biplace signée Polaris. En proposant ce véhicule, le constructeur américain de quads et motoneiges fait preuve d’originalité.

Façon Ariel Atom, Polaris aborde le segment des sportives avec un véhicule dépouillé doté de trois roues, deux à l’avant et une à l’arrière, à l’instar de la Morgan.
Long de 3,80 mètres, pour 1,97 mètre de large et 790 kg, le Slingshot dispose d’une carrosserie partielle autour d’un cockpit biplace reposant sur un châssis acier tubulaire et un bras arrière oscillant en aluminium.

Propulsé par un moteur 4 cylindres essence de 2,4 litres produisant 173 chevaux et 225 Nm, le Slingshot dispose également d’une boîte manuelle 5 rapports, l’ABS et le contrôle de stabilité, mais aucun airbag.

Si le Slingshot semble à priori plutôt rustique, des espaces de rangement derrière les sièges, une boîte à gants, une caméra de recul, un système multimédia à écran 4,3 pouces et 6 haut-parleurs, rendent tout de même le véhicule plus convivial.

Proposé à 19 999 dollars en version de base et à 23 999 en version SL, la Polaris Slingshot ne sera proposée qu’aux Etats-Unis et au Canada.

Polaris Slingshot 2015 : une originale trois-roues sportive venue d'Amérique !
Polaris Slingshot 2015 : une originale trois-roues sportive venue d’Amérique !

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité