Sciences

Rosetta : le double noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

Plus la sonde Rosetta s’approche de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, plus elle nous permet de faire de surprenantes découvertes, comme le double noyau de la comète.

Même si la sonde Rosetta n’arrive pas au terme de sa mission, son périple aura déjà permis de faire de sacrées découvertes, comme le fait que la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko dégaze pratiquement six mois trop tôt.

En prenant des clichés avec sa caméra haute résolution, Rosetta a permis une autre découverte, le fait que le noyau de la comète soit en réalité composé de deux ventricules. Cette découverte est très surprenante, car elle signifie que deux corps distincts, comme deux noyaux de deux comètes, se seraient rencontrés à toute petite vitesse avant de finir par s’agglomérer.

Si cette découverte est fascinante pour tous les scientifiques, elle est plus inquiétante pour les équipes qui supervisent la mission de Rosetta. En effet, cette découverte risque de passablement compliquer la mission vu que le module indépendant Philae doit atterrir sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko en novembre prochain. Cette surprenante configuration du noyau risque bien de rendre cet atterrissage nettement plus délicat qu’initialement prévu.

L'étrange double noyau de la comète cible de Rosetta
L’étrange double noyau de la comète cible de Rosetta

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité