Un satellite chinois et des débris de fusée russe entrent en collision dans l’espace

En mars de cette année, l’US Space Force a signalé que le satellite chinois Yunhai 1-02 s’était brisé en orbite, générant environ 21 débris après l’accident.

Collision spatiale : un satellite chinois frappé par une fusée russe

La cause de l’événement n’a pas été signalée à l’époque, mais nous savons maintenant qu’il s’agissait d’une collision entre le satellite chinois et un débris spatial.

Cette découverte a été rendue possible par Jonathan McDowell, astronome au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge, qui a remarqué une mise à jour du catalogue Space-Track.

Cette mise à jour comprenait « une note pour l’objet 48078, 1996-051Q : est entré en collision avec un satellite. Il s’agit d’un nouveau type de commentaire ; je n’ai jamais vu un tel commentaire pour un autre satellite auparavant », a expliqué le scientifique et traqueur de satellites sur Twitter.

McDowell a découvert par la suite que l’objet 48078 était un petit morceau de débris spatial provenant de la fusée Zenit-2 qui avait lancé le satellite espion russe Tselina-2 en septembre 1996.

Jusqu’à présent, 37 objets causés par la rupture ont été trouvés, et il est très probable qu’il en reste encore beaucoup qui n’ont pas été retrouvés.

Ce qui est le plus frappant, c’est qu’il est probable que Yunhai 1-02 a survécu à l’impact et qu’il fonctionne toujours malgré les dommages et le fait que l’impact se soit produit à une altitude de 780 kilomètres. En fait, McDowell affirme que les opérateurs de radio amateur détectent encore des signaux du satellite.

Lors de son lancement en 2019, la China Aerospace Science and Technology Corporation a déclaré que Yunhai 1-02 serait utilisé pour étudier les environnements atmosphérique, marin et spatial, ainsi que pour la surveillance des catastrophes et d’autres expériences scientifiques.

Quitter la version mobile