Technologies

Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort

C’est en mars dernier que Smart avait dévoilé la troisième génération de sa Fortwo. Le constructeur automobile va profiter du prochain Salon de Francfort pour présenter une déclinaison cabriolet : la Fortwo Cabrio.

Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort

C’est à l’occasion du prochain Salon de Francfort que la Fortwo Cabrio fera ses débuts.

Avant le rendez-vous de Francfort, Smart a levé le voile sur sa nouvelle Fortwo Cabrio.

« Cette nouvelle Smart Cabrio illustre on ne peut mieux la devise de notre marque : la joie de vivre citadine », a déclaré Annette Winkler, la patronne de la marque. « Nous sommes d’ores et déjà convaincus que cette nouvelle icône lifestyle n’aura aucun mal à ravir les cœurs, ceux des clients déjà adeptes de l’ancien modèle Cabrio, mais aussi ceux de nombreux nouveaux fans ».

Cette Fortwo Cabrio reprend les mensurations des derniers modèles de la Fortwo, à savoir une longueur de 2,69 m, une largeur 1,66 m et une hauteur de 1,55 m. Son rayon de braquage est de 6,95 m entre trottoirs, ou de 7,30 m entre murs.

À la différence de la Fortwo normale, cette version cabriolet a droit à un bouton supplémentaire permettant de transformer la voiture fermée en un véhicule décapotable. Pour devenir cabriolet, il suffit d’ouvrir la capote.

La capote est disponible en trois couleurs : blue denim (coloris jean), rouge ou noir. Le ciel de pavillon est pour sa part uniquement disponible en gris.

Détail intéressant, la capote s’ouvre en 12 secondes, cela que l’on soit à l’arrêt ou en train de rouler à la vitesse maximale. Par ailleurs, elle s’ouvre aussi depuis l’extérieur de la voiture, grâce à une télécommande sur la clé de la voiture.

Sous le capot, la Fortwo Cabrio sera proposée avec deux moteurs trois-cylindres, soit 71 ch (91 Nm) ou 90 ch (135 Nm) pouvant être associé à une boîte à vitesses mécanique à 5 rapports ou automatique à double embrayage twinamic.

Grâce à ces motorisations, la Fortwo Cabrio affiche une consommation de 4,3 l/100 km pour un 0 à 100 km/h de respectivement, 14,9 et 10,8 secondes, et des vitesses maximales de 151 et 155 km/h.

Côté équipement, elle a droit de série à l’ESP avec système de stabilisation en cas de vent latéral, à l’aide au démarrage en côte et au kit d’intégration pour smartphone via MirrorLink, ainsi qu’un radar anticollision et un avertisseur de franchissement de ligne en options.

Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Smart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité