Technologie

Technologie : bientôt de l’hélium dans nos disques durs ?

L’air contenu dans nos disques durs provoque de la friction synonyme de consommation d’énergie. Remplacer cet air par de l’hélium réduit la friction, donc la consommation, ce qui permet d’augmenter la capacité par effet de bord.

Le problème des disques durs classiques se situe essentiellement au niveau de la consommation énergétique, un problème qui limite l’accroissement de la capacité. Le problème provient de l’air contenu dans les disques, de l’air qui engendre de la friction.

Pour diminuer cette friction synonyme de consommation d’énergie, Western Digital a remplacé l’air par de l’hélium. Le fait d’utiliser ce gaz permet tout d’abord de réduire la friction, donc de réduire la consommation énergétique. Hormis cela, à consommation équivalente, cette économie a permis d’ajouter des plateaux supplémentaires, ce qui permet d’atteindre la capacité de 6 To pour un disque dur de 3,5 pouces ne consommant que 5,3 watts en veille.

Alors que l’hélium souffre d’un gros défaut, celui de toujours vouloir s’échapper, Western Digital a hermétiquement scellé ses nouveaux disques, ce qui va les rendre étanche, donc transformer un défaut en une qualité.

Reste à savoir quels seront les tarifs pratiqués pour ces disques l’hélium, ainsi que leur date de commercialisation.

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page