Technologies

Twitter : bond de 73% pour une entrée fracassante en Bourse

Jeudi, pour son premier jour de cotation au New York Stock Exchange (NYSE), l’action Twitter a bondi de 73%. Mais après l’euphorie, le doute s’installe déjà…

L’entrée en Bourse de Twitter a été fracassante. Introduite au prix de 26 dollars, le cour de l’action s’est envolé au-dessus de la barre des 50 dollars, avant de finalement se négocier à 44,90 dollars à la clôture, soit un bond de 73%. Cette entrée en Bourse fracassante permet à Twitter de lever 2,1 milliards de dollars, mais aussi d’être désormais valorisée à 31,7 milliards de dollars.

Hormis les sourires des principaux dirigeants de Twitter, à savoir son PDG Dick Costolo et les cofondateurs Jack Dorsey, Evan Williams et Biz Stone, cette journée a aussi été le théâtre du premier signal d’alarme. Alors que tout le monde cherche à acheter, la société Pivotal Research a conseillé de vendre l’action, la jugeant trop chère.

Ce scepticisme sur la valeur réelle de l’action Twitter correspond aussi à une crainte sur l’avenir. En effet, en étant depuis toujours déficitaire, comment Twitter va faire pour rentabiliser ses nouveaux actionnaires ? Augmenter les revenus publicitaires est une chose, mais le nombre d’utilisateurs actifs commence à stagner alors que les frais de fonctionnement ne cessent de croitre. De fait, après 79 millions de dollars de perte pour tout 2012, les six premiers mois de 2013 se soldent déjà par un déficit de 6 millions de dollars.

Au final, est-ce que Twitter ne serait pas tout simplement une bulle spéculative prête à exploser ? L’avenir nous le dira. Et vous, qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que Twitter va pouvoir prochainement dégager des bénéfices ?

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité