Technologies

Twitter utilise désormais des balises pour simplifier l’identification des bots sur le réseau social

Twitter a introduit des balises pour faciliter la distinction entre les utilisateurs humains et les bots sur le réseau social

Les bots sont présents sur Twitter depuis longtemps. En effet, ils sont si populaires que de nombreuses personnes les utilisent pour publier des informations, faire des rappels, et même ennuyer Elon Musk, qui a actuellement un grave problème avec un robot qui suit continuellement les mouvements de son jet.

Avec la prolifération exponentielle des bots et de l’automatisation sur Twitter, le réseau social entend simplifier la tâche des utilisateurs pour qu’ils puissent identifier les comptes qui sont véritablement des bots, car il peut être difficile de discerner la différence entre un compte automatisé et un compte légitime.

Sur Twitter, les bots seront plus facilement détectables

Comme Twitter l’a révélé en septembre, les utilisateurs peuvent désormais marquer leurs comptes automatisés. Quel est l’objectif ? Qu’ils soient facilement identifiables par le reste de la communauté.

En effet, Twitter indique que le test pilote qui a débuté l’année dernière a été un succès, et le réseau social a choisi de mettre l’outil à la disposition de tous les utilisateurs. Ainsi, tout compte peut inclure une balise dans son profil pour indiquer qu’il s’agit d’un compte automatisé.

Selon l’entreprise, ce nouvel identifiant permettra de distinguer les comptes automatisés des comptes gérés par des humains, et donc d’accroître la transparence de la plateforme.

En outre, il ne s’agira pas seulement d’une étiquette, similaire à celle des comptes vérifiés, utilisée pour différencier les comptes automatisés des comptes vérifiés. En outre, il comprendra des informations supplémentaires sur le robot.

Notez que ces informations supplémentaires, qui visent à établir la confiance dans ces comptes automatisés, ne seront pas utilisées de la même manière. L’entreprise cherche à accroître la notoriété d’un bon bot au détriment des mauvais comptes automatisés.

Qu’est-ce qu’un « bon robot » ?

Selon Twitter, un bon robot est celui qui offre des informations utiles ou pertinentes et qui est conçu pour améliorer réellement l’expérience de l’utilisateur.

Outre les bots d’utilisateurs, Twitter indique que la nouvelle désignation peut être utilisée pour identifier les comptes automatisés au sein d’une entreprise, tels que les comptes du service clientèle. Il s’agit notamment de chatbots comme @CercaniasAvisos et @AvisosRodalies.

En tout état de cause, tous les utilisateurs qui choisissent d’appliquer les nouvelles balises d’identification des robots aux comptes automatisés peuvent désormais le faire.

Sur Twitter, les utilisateurs pourront ajuster le rythme des vidéos et des audios

Le réseau social s’est fait connaître par l’affichage des commentaires et des suggestions des différents membres, qui est devenu la caractéristique unique de la plateforme. Cependant, il inclut désormais d’autres types d’informations, comme les films et les audios.

Plus précisément, ces derniers vont bénéficier d’une nouvelle fonctionnalité importante qui les rendra beaucoup plus simples à observer et, surtout, plus efficaces, à partir du fil de publication, puisque Twitter a dévoilé une nouvelle fonction très utile.

En effet, la publication comprend des images démontrant le fonctionnement de cette nouvelle fonction. Essentiellement, vous verrez une nouvelle icône lors de la visualisation de la vidéo, ainsi que le traditionnel bouton d’installation de l’application. Après avoir appuyé dessus, un nouveau menu contextuel apparaîtra, nous permettant de sélectionner la vitesse de lecture de la vidéo.

Vous aurez la possibilité de sélectionner jusqu’à huit vitesses différentes. De 0,25x à 2,0x, la vidéo sera techniquement lue au ralenti, à un quart du rythme original, ou en accéléré, à pleine vitesse, soit deux fois la vitesse normale.

Enfin, Twitter précise que la vitesse de lecture des messages vocaux ou des notes audio Twitter peut également être ajustée, et que cela est accepté de la même manière. Une fonction qui vient d’être introduite dans WhatsApp et qui s’est avérée très populaire.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité