Sciences

Un drapeau pour identifier la Terre auprès des extraterrestres

Alors que l’homme explore les profondeurs du système solaire, il pourrait arborer un drapeau de la Terre plutôt que celui du pays d’où il vient.

Nous sommes nombreux à être excités des objectifs scientifiques, technologiques et humains de l’exploration des profondeurs de l’espace. Mais plutôt que de planter des drapeaux du pays de la mission, ne serait-il pas mieux d’arborer le drapeau de la Terre ?

Eh oui, à l’échelle de l’univers, ou simplement de notre système solaire, ne serait-il pas plus logique de s’aligner derrière une même bannière ? Ce jour est peut-être arrivé. C’est en tout cas l’intention du graphiste Oskar Pernefeldt qui a imaginé un drapeau pour la Terre.

C’est dans le cadre d’un projet intitulé « The Flag internationale de la planète Terre » qu’Oskar Pernefeldt a imaginé ce drapeau, mais aussi l’utilisation qui pourrait en être faite.

Pour ce que représente le drapeau, Oskar Pernefeldt est tout d’abord parti sur un fond bleu afin de représenter la prédominance de l’eau sur notre planète. La nuance de bleu retenue a été choisie pour sa propension à se démarquer autant sur le fond noir de l’espace que le blanc d’une tenue spatiale.

Pour ce qui est des sept anneaux entrecroisés, ils sont sensés ressembler à une fleur pour représenter la vie sur Terre. Les anneaux liés les uns aux autres sont aussi la représentation des liens qui unissent, directement ou indirectement, tout ce qui vit sur notre planète. Par ailleurs, ces anneaux sont aussi une sorte d’extension aux anneaux olympiques.

Il est à préciser que ce drapeau n’est pas le premier qui est imaginé pour identifier la Terre. La question est bien évidemment de savoir si tout le monde peut s’identifier à un tel drapeau, respectivement si les missions vont utiliser un tel emblème unique ?

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité