Sciences

Pas de jaune ni d’orange : quelle est la vraie couleur du soleil ?

Beaucoup d’entre nous ont l’idée que le soleil est jaune, même sur les photos nous le voyons de cette couleur, cependant, il peut s’agir d’une illusion d’optique car il n’est pas jaune, orange ou rouge, alors quelle est sa véritable couleur ?

Quelle est la vraie couleur du soleil ?

Bien que la seule façon de vérifier la couleur du soleil soit de voyager dans l’espace, avec l’aide du prisme, vous pouvez voir comment la lumière du soleil est divisée en spectres de ses couleurs : jaune, orange, rouge, vert, bleu, indigo, violet, etc.

Bien sûr, il est incorrect de dire que le soleil a plusieurs couleurs, car lorsque le spectre de ses couleurs est mélangé, il en résulte une couleur blanche.

Même si vous considérez le blanc comme la vraie couleur Word, chaque nuance du spectre a une longueur d’onde différente, par exemple, le rouge a une longueur d’onde plus longue, tandis que le violet a une longueur d’onde beaucoup plus courte.

Dans l’espace, les photons ou particules de courte longueur d’onde sont plus agités et diffusés que les grandes longueurs d’onde. Cependant, lorsque les rayons du soleil traversent la croûte terrestre, les photons courts se désintègrent et produisent des ondes plus longues.

Par conséquent, lorsque la lumière du soleil traverse notre cortex visuel, la partie du cerveau responsable du traitement des informations visuelles, les humains considèrent que le mot est jaune.

En supprimant une partie des couleurs froides de la lumière, comme une ampoule chaude, l’effet que nous constatons sur terre est de voir la couleur jaune avec plus de chaleur.

De quelle couleur est réellement le Soleil ?

Cependant, notre étoile la plus proche et le centre de notre système planétaire n’est ni jaune, ni orange, ni rouge.

C’est toutes ces couleurs réunies et plus encore.

Car, comme tout corps incandescent, le soleil émet de la lumière dans un spectre continu de couleurs.

Si vous la regardez à travers un prisme, vous pouvez constater que la lumière du soleil se divise en rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, c’est-à-dire toutes les couleurs du spectre visible.

En d’autres termes, le Soleil a les mêmes couleurs qu’un arc-en-ciel !

En fait, les arcs-en-ciel ne sont ni plus ni moins que la lumière du soleil passant à travers des gouttelettes d’eau dans l’atmosphère qui agissent comme de petits prismes.

Toutefois, avant que vous ne vous mettiez à dessiner un joyeux soleil multicolore, nous devons préciser qu’il ne serait pas non plus tout à fait correct de dire qu’il est multicolore.

En effet, lorsque la lumière de toutes ces couleurs émise par le Soleil est mélangée, on obtient une lumière d’une seule couleur, et vous pourriez être surpris de découvrir de quoi il s’agit.

Vous voulez un indice ?

Regardez les nuages, qui reflètent la lumière du soleil. Ils ne sont ni jaunes ni multicolores. Ils sont blancs, car c’est la couleur que le Soleil émet réellement.

Pourquoi nous voyons jaune

Chaque couleur du spectre solaire a une longueur d’onde différente.

À une extrémité se trouve le rouge, qui a l’onde la plus longue. Les ondes se raccourcissent… de l’orange, au jaune, au vert, au bleu et à l’indigo, jusqu’au violet, qui a l’onde la plus courte.

Les photons ou particules des couleurs de plus courte longueur d’onde sont plus dispersés et agités que ceux de plus grande longueur d’onde.

Cependant, comme la lumière se déplace sans résistance dans l’espace, rien ne peut déformer les photons.

Ainsi, si nous regardons le Soleil depuis l’espace, les photons atteignent simultanément notre cortex visuel – la partie du cerveau responsable du traitement des informations visuelles – et le résultat est que nous voyons une lumière blanche.

Cette couleur est considérée comme la « vraie » couleur du Soleil.

En revanche, lorsque les rayons du soleil traversent l’atmosphère terrestre, certaines molécules de l’air déforment les photons de plus courte longueur d’onde, de sorte que les photons de plus grande longueur d’onde nous parviennent plus tôt.

L’atmosphère bloque la partie la plus énergétique du spectre lumineux, qui correspond aux zones ultraviolette et bleue.

Ainsi, comme une ampoule chaude, en supprimant certaines des couleurs plus froides de la lumière, le résultat que nous voyons de la Terre est une couleur plus chaude, plus jaunâtre.

Mais pourquoi voyons-nous le Soleil dans ce ton jaune et non dans les couleurs rouge et orange de plus grande longueur d’onde ?

Un soleil vert ?

Si vous faites un graphique du spectre solaire, il ressemble à une grande montagne et le sommet correspond à la zone verte.

En d’autres termes, bien que l’œil humain ne puisse pas distinguer la différence entre les couleurs du rayonnement solaire, si on les observait avec des instruments spéciaux capables de faire cette distinction, on verrait que le rayonnement vert est le plus intense (bien qu’avec une très faible différence).

Ce détail aide à expliquer pourquoi nous voyons le Soleil jaune depuis la Terre.

Si vous enlevez la partie bleue et la partie à plus courte longueur d’onde de cette montagne, le sommet devient jaune.

Et les couchers de soleil rougeâtres ?

Nous savons déjà pourquoi nous voyons le Soleil en jaune, même s’il émet une lumière blanche. Mais pourquoi semble-t-il changer de couleur lorsqu’il se lève le matin et se couche le soir ?

Quiconque a assisté à un lever ou à un coucher de soleil a pu voir les couleurs étonnantes émises par notre étoile, qui teinte le ciel en orange et en rouge.

Il s’agit, une fois encore, d’une illusion d’optique créée par l’interaction entre les rayons du soleil et l’atmosphère terrestre.

En effet, au lever ou au coucher du soleil, le soleil est au plus près de l’horizon et sa lumière traverse un plus grand nombre de molécules atmosphériques, de sorte que le blocage des couleurs bleutées est plus important.

Ce phénomène qui « colore » nos ciels de différentes couleurs selon l’angle du Soleil par rapport à la Terre a un nom : il s’agit de la diffusion de Rayleigh.

Et son effet le plus spectaculaire se manifeste à l’aube et au crépuscule, lorsque les couleurs aux ondes les plus longues – le rouge et l’orange – sont encore plus marquées.

Nous espérons que cet article vous a appris quelque chose d’intéressant sur notre fascinante étoile.

Mais nous ne pouvons pas terminer sans vous rappeler que vous ne devez jamais regarder directement le Soleil, même à travers un télescope ou des jumelles, car cela pourrait causer des dommages irréparables à votre vision et même la cécité.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité