Technologies

WhatsApp intègre enfin les réactions des emoji aux messages

La mise à jour contenant la nouvelle fonctionnalité sera échelonnée afin de permettre les tests en cours

Dans la version bêta pour Android, les utilisateurs pourront répondre aux messages dans leurs chats WhatsApp avec six emojis distincts. Cette fonction est comparable aux réactions aux messages disponibles sur Facebook Messenger et Instagram, qui font tous deux partie de Meta.

WhatsApp, qui compte plus de deux milliards d’utilisateurs dans le monde, ajoute des réponses à la version bêta 2.22.8.2 de l’application, selon WABetaInfo, une source fiable pour les fonctionnalités prévues de la plateforme de messagerie.

Comment utiliser efficacement les réponses

La fonctionnalité permet aux utilisateurs de répondre aux messages reçus avec l’un des six emojis par une pression longue : pouce levé, cœur, pleurer, rire, visage choqué, ou mains jointes (généralement signifié comme « merci »). WhatsApp semble avoir introduit progressivement cette fonctionnalité sur Android.

Ainsi, si une personne est émue par les mots transmis par l’un de ses contacts, il lui suffira de maintenir le message pendant quelques secondes et de sélectionner le « dessin » qui traduit le mieux son sentiment (par exemple, un cœur).

Il convient de rappeler que, pour l’instant, il faut participer à la bêta pour pouvoir l’utiliser. Une fois les périodes de test terminées, il sera mis à disposition de manière générique et périodique aux utilisateurs de tous les sites, ce qui peut prendre des semaines ou des mois.

Selon WABetaInfo, bien que tout le monde ne puisse pas réagir, si l’un de vos contacts est un heureux bêta-testeur, de telles réactions peuvent être vues dans les messages.

Parallèlement à leur introduction sur Android, il y a des indications que les réactions emoji arrivent également sur les applications de bureau et iOS. Plus tôt en janvier, l’application WhatsApp bêta pour iOS a reçu une modification de paramètre qui a permis aux utilisateurs de gérer les « notifications de réaction », et une fonctionnalité similaire a été ajoutée à la version de test du client de bureau plus tôt ce mois-ci.

Réactions dans les groupes

L’un des aspects les plus intrigants de cette nouvelle mise à jour est que les réactions seront également disponibles dans les groupes, ce qui signifie qu’un message peut recevoir plusieurs réponses de différentes personnes au sein de ces discussions de groupe.

Selon un précédent article publié sur le même site, le nombre de réactions sera affiché dans une bulle sous le message, ainsi que les émoticônes les plus fréquemment utilisées, à l’instar de ce qui est désormais visible sur Facebook.

« Alors que les messages peuvent avoir un nombre illimité de réactions, si vous avez plus de 999, il sera indiqué ‘999+' », a déclaré WABetaInfo il y a quelques mois.

Les réactions basées sur les Emoji ont été populaires sur une variété de plateformes différentes, à la fois sur et hors Meta, y compris Telegram, Google Messages, et même les messages directs de Twitter. Maintenant, l’une des applications de messagerie les plus populaires au monde a rejoint la mêlée.

Selon WhatsApp, sa plateforme traite en moyenne « 100 milliards de messages » par mois, en plus d' »un milliard d’appels par jour » ; des données qui indiquent la force de l’application par rapport aux autres de sa catégorie.

Récemment, la plateforme a mis en place une nouvelle fonction qui permet la lecture de musique en arrière-plan sur iOS. Cela implique que les utilisateurs peuvent effectuer d’autres tâches dans l’application tout en écoutant ce qui lui est transmis ou reçu. Par exemple, il pourra écrire dans un chat pour répondre à un message important sans interférer avec la lecture audio d’une autre conversation.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité