Technologies

Pour les conversations les plus intimes : WhatsApp affine l’envoi des messages qui sont détruits

WhatsApp a commencé à tester une fonctionnalité permettant d’envoyer des photos ou des vidéos qui s’autodétruisent. Sur Android, cette option est déjà active, et devrait arriver dans les prochains jours sur iOS.

WhatsApp a commencé à activer sa nouvelle fonctionnalité qui permet d'envoyer des fichiers qui s'autodétruisent.

Depuis WhatsApp, on commence déjà à utiliser un nouvel outil pour envoyer des messages « secrets » qui s’autodétruisent et ne permettent pas les captures d’écran, ce qui accroît la sécurité de l’expéditeur.

Il s’agirait d’une amélioration de l’option de suppression des messages, puisqu’il sera possible de faire « disparaître » par défaut des textes, des images ou des vidéos, que ce soit dans une conversation individuelle ou de groupe.

Quelque chose de similaire à ce que d’autres applications ont, appelé « chats secrets ».

Ainsi, lorsque le « Mode Disparition » est actif, tous les nouveaux chats auront les messages éphémères activés.

Lorsque vous sélectionnez un fichier dans un chat, l’option « Afficher une fois » apparaît sous la forme d’un bouton avec l’icône du chiffre un à côté de la flèche verte pour l’envoyer.

Il convient de noter que la personne qui envoie le message pourra voir dans les informations du message si le destinataire a ouvert le fichier.

Alors que certains disent que cela permettra de protéger les conversations ou les fichiers plus intimes, gardez à l’esprit que WhatsApp n’empêchera pas les captures d’écran.

Et il existe actuellement de nombreuses applications qui peuvent tromper le système d’exploitation pour prendre des captures d’écran ou enregistrer du son sans envoyer de notification.

Pour Android, cette option est déjà disponible, tandis que pour iOS, elle devrait faire ses débuts dans quelques semaines.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité