Un consortium chinois lance une nouvelle offre d’achat pour Opera Software

L’échec d’une première tentative d’acquérir Opera Software n’empêche pas un consortium chinois de poser une nouvelle offre sur la table des négociations.

A priori, Opera Software n’était pas à vendre. Mais lorsque la direction de l’entreprise norvégienne a reçu une offre de 10,5 milliards de couronnes, soit 1,09 milliard d’euros (1,2 milliard de dollars), elle n’a pas hésité longtemps à accepter d’entrer en négociations. Il faut dire que le montant de l’offre était énorme en représentant près du double de sa capitalisation boursière tout en correspondant à une plus-value de 56 % pour les actionnaires sur la valeur moyenne de l’action Opera. Les conditions de cette acquisition étaient visiblement trop ambitieuses au point de faire capoter la transaction.

C’est parce que le fonds d’investissement chinois Golden Brick Silk Road et les géants de l’internet chinois Kunlun et Qihoo n’ont pas réussi à obtenir l’accord de plusieurs autorités gouvernementales que l’opération n’a pas été conclue dans les temps. Une clause était en effet que le consortium obtienne ces autorisations avant le 15 juillet. « Selon les informations à notre disposition, l’acquéreur n’est pas certain de satisfaire cette condition d’ici le 15 juillet », fait savoir Opera Software.

Le consortium chinois persévère et signe

Le consortium chinois semble véritablement vouloir mettre la main sur le cinquième navigateur du marché. La poussière n’a pas eu le temps de se reposer qu’il a déposé une nouvelle offre sur la table des négociations.

Pour éviter un blocage gouvernemental, l’offre est cette fois un peu différente. Au lieu de racheter l’intégralité d’Opera Software pour 1,2 milliard de dollars, l’offre est de 600 millions de dollars pour les navigateurs mobiles et desktops d’Opera, ses applications Performance et Vie Privée, ainsi que les licences technologiques en dehors de celles liées à Opera TV, sans omettre une participation de 29,09 % dans la joint-venture chinoise nHorizon.

La réserve concernant Opera TV a justement été mise en place parce qu’Opera Software se concentrerait dorénavant sur Opera Mediaworks et Opera TV, ainsi que sur ses jeux et applications. Cette annonce n’a visiblement pas satisfait la Bourse vu que la valeur de l’action a reculé de 12 % suite à cette annonce.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOSIRIS-REx : des rayons X pour une modélisation 3D de l’astéroïde Bennou
Article suivantLes caractéristiques de la PlayStation 4 Neo fuitent sur Internet
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here