De norvégien, le navigateur Opera s’apprête à devenir chinois

Opera est le cinquième navigateur internet le plus utilisé au monde. De norvégien, il s’apprête à devenir chinois.

Par rapport aux 47,8% de parts de marché de Chrome, aux 12,9% de Safari, au 8,9% d’Internet Explorer et Firefox, Opera peut être qualifié de petit navigateur. Il n’en demeure pas moins qu’il est le cinquième navigateur internet le plus utilisé au monde. Si on dit aussi qu’Opera est petit, c’est parce qu’il s’agit d’un navigateur léger et rapide.

Aujourd’hui, on apprend que le navigateur norvégien est en passe de devenir chinois. Le groupe Opera Software vient en effet d’annoncer avoir accepté une offre d’achat de 10,5 milliards de couronnes, soit 1,09 milliard d’euros, proposée par le fonds chinois Golden Brick Silk Road. Son conseil d’administration a unanimement accepté cette offre. Pour les actionnaires, cette offre d’achat représente une prime de 56% sur le cours moyen des 30 derniers jours de cotation de l’action Opera.

Derrière de rachat d’Opera par le fonds Golden Brick Silk Road, plusieurs autres groupes chinois participent à l’opération. On peut notamment citer le spécialiste des jeux sur mobiles Beijing Kunlun Tech, l’entreprise de sécurité Qihoo 360, ou encore le fonds Yonglian.

Cette annonce n’est en fait pas une réelle surprise. C’est depuis l’été 2015 que le groupe Opera Software cherche un repreneur. L’avantage de ce rachat par la Chine est que cela va ouvrir les portes de ce marché au navigateur. « L’opération donnerait à Opera l’accès au large portefeuille d’internautes de Kunlun et Qihoo en Chine ainsi qu’à des financements et autres soutiens de la part du consortium », a commenté le groupe norvégien.

La question que l’on se pose est bien évidemment de savoir si ce rachat va permettre à Opera de venir rivaliser avec Chrome, Safari, Internet Explorer, Firefox ou encore Microsoft Edge. Il sera intéressant de voir comment le navigateur va évoluer à l’avenir.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : un Patch Tuesday de février plutôt chargé
Article suivantLa France a plébiscité FIFA 2016 et la PS4 en 2015

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

1 COMMENTAIRE

  1. J’allais aussi poser la question sur la concurrence avec les autres moteurs de recherche. Est-ce que le fait de changer de main voudrait dire plus de nouvelles fonctions, plus d’atout surtout en matière de sauvegarde de données, plus de rapidité comme avec Chrome ? En tout cas, je connais Golden Brick Silk Road et sa réputation qui n’est plus à redire, donc je me réserve un peu de surprise pour l’avenir du navigateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here