Facebook : un bouton « Ask » qui lorgne du côté des sites de rencontres

Est-ce que Facebook compte explorer la possibilité de faire des rencontres sur internet ? C’est en tout cas ce que laisse penser l’apparition du nouveau bouton « Ask ».

À l’heure actuelle, un utilisateur de Facebook n’a aucune obligation de mentionner son statut « Relation », à savoir de préciser s’il est célibataire, marié, en couple, divorcé ou autres. Plutôt que de vous poser directement la question, le réseau social est en train de tester un nouveau bouton, « Ask » (« Demande »).

Grâce à « Ask », n’importe qui verra apparaitre ce bouton lorsque le statut « Relation » du profil consulté n’est pas renseigné. Le fait de cliquer sur ce bouton fera apparaitre une fenêtre demandant de laisser un message au destinataire pour justifier cette demande.

En partant de ce principe, rien n’empêche donc d’imaginer que le bouton « Ask » pourrait servir de base à des rencontres amoureuses.

Par ailleurs, il faut préciser que le bouton « Ask » n’est pas nouveau en lui-même, qu’il est par exemple déjà utilisé pour le numéro de téléphone ou les adresses email.

Derniers points, le bouton « Ask » pour le statut « Relation » est à l’heure actuelle disponible que sur quelques comptes de la version anglaise.

facebook-amour-ask

Facebook explore la piste des rencontres sur internet
Facebook explore la piste des rencontres sur internet

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInternet à deux vitesses aux États-Unis, la liberté du NET en péril
Article suivantDonnées personnelles : comment on vous les soutire à votre insu

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here