Gmail : comment protéger son compte ?

Alors que tout le monde a déjà entendu parler des piratages de compte, il est bon de donner quelques conseils sur comment protéger son compte Gmail.

Le piratage de comptes en ligne est devenu monnaie courante. Pour éviter que cela vous concerne, ce qui peut être particulièrement gênant selon les informations auxquelles les pirates peuvent accéder, mieux vaut donc se prémunir.

Comme il est démontré que le principal vecteur de piratage est l’e-mail, cela concerne tout particulièrement les utilisateurs de Gmail. En effet, ce compte permet d’accéder à tous les services proposés par Google…

Pour commencer, le point de base de la sécurité de son compte Gmail est son mot de passe. Il est évident qu’il faut utiliser un mot de passe complexe et aléatoire. En effet, encore beaucoup d’utilisateurs utilisent « azerty », « 12345 », le nom de leur chat ou de leur enfant, sa date d’anniversaire, etc., des mots de passe qui sont très simples à pirater à l’aide d’un dictionnaire.

Votre mot de passe doit donc être composé de majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux aléatoires, sans oublier d’être suffisamment long (8 caractères est un minimum).

Alors que le phishing (hameçonnage) est une technique d’attaque très pratiquée, il est très fortement déconseillé d’ouvrir les e-mails provenant de sources inconnues. De plus, les liens qui sont contenus dans ce genre de message ne devraient jamais être suivis, car ils amènent très souvent sur des sites leurres qui veulent voler vos données personnelles.

Pour vous connecter à Gmail, mieux ne vaut pas utiliser un ordinateur public. En effet, cette machine pourrait être infectée par un virus ou autre. D’ailleurs, il est aussi conseillé de régulièrement faire des scans antivirus de sa propre machine.

Pour finir, même si c’est une corvée embêtante, il ne faudrait pas conserver un mot de passe plus de six mois. Lors de son changement, c’est aussi l’occasion de vérifier les paramètres de son compte, notamment les informations de récupération.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : Messenger généralise les appels vidéo
Article suivantToyota et Mazda annoncent une alliance durable

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here