Google : vers la compréhension linguistique ?

Comprendre le sens global d’un texte ? Il ne s’agira peut-être bientôt plus d’une utopie informatique, mais d’une réalité.

En matière de référencement ou de moteur de recherche, Google a tout intérêt à pouvoir comprendre le sens d’un texte. « L’intelligence » nécessaire n’était pour le moment pas adaptée à celles des ordinateurs, mais cela pourrait changer dans un avenir proche.

En effet, Google finance, à hauteur de 360 000 dollars, deux projets de l’Université de la Sarre dans le domaine de la linguistique.

Le premier projet consiste au développement d’une méthode pour permettre à un ordinateur de mettre en relation logique les éléments d’un texte afin qu’un ordinateur puisse répondre à une question ciblée sur un texte donné. Le logiciel analyserait le texte de manière à le placer dans son contexte pour donner une réponse appropriée.

Le second projet vise à rendre possible une sorte d’apprentissage par l’ordinateur, par la mise en relation des mots au sein d’une phrase pour en comprendre le sens. Pour cela, les ordinateurs ne devront pas seulement mettre en relation des mots et des phrases, mais aussi lier des mots à leur signification dans un contexte donné.

Les bénéficiaires de ces bourses sont Ivan Titov, chef du groupe de recherche « Apprentissage automatique pour le traitement du langage », et Hans Uszkoreit, professeur de linguistique informatique à l’Université de la Sarre et directeur scientifique du Centre allemand de recherche sur l’intelligence artificielle de Kaiserslautern (DFKI – Rhénanie-Palatinat). L’équipe de recherche travaille à la fois à Sarrebruck (Sarre) et à Amsterdam.

L’aboutissement de ces projets n’est pas pour tout de suite, mais cette compréhension linguistique pourrait ouvrir de prometteuses perspectives en matière de compréhension par exemple pour les assistants vocaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVirus – Zeus : du vol des numéros de carte de crédit au générateur de « like »
Article suivantHTC : un avenir avec ou sans Windows Phone ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here