Internet : qu'en est-il des droits de l'homme

Alors qu’internet va souffler ses 25 bougies, son principal concepteur, Tim Berners-Lee, évoque les relations entre internet et les droits de l’homme.

En tant que principal concepteur du World Wide Web, Tim Berners-Lee est certainement fier que son idée soit devenue un réseau incontournable 25 ans plus tard en étant utilisée au quotidien par des milliards d’internautes.

Si internet à changer la face du monde, la manière d’accéder à l’information ou encore les modes de communication, Tim Berners-Lee dénonce aussi les dérapages que sont la censure, mais surtout l’ingérence et l’espionnage pratiqués notamment par les États-Unis. Alors qu’il est temps de se pencher sur ce que sera le World Wide Web pour les 25 prochaines années, quelles sont les lignes directrices à donner à internet ?

Selon Tim Berners-Lee, l’internet fait de plus en plus partie des droits de l’homme. Dans ce sens, de nouveaux systèmes de responsabilisation doivent être mis en place, une responsabilité devant reposer sur un organe neutre et indépendant.

Alors que certains pays prônent un rapatriement des données pour éviter les pratiques des États-Unis, ou d’autres pays, Tim Berners-Lee rappelle que le fondement même du World Wide Web est sa mondialisation. Dès lors, de telles mesures reviendraient à une balkanisation d’internet, c’est-à-dire la fin du web… vu qu’internet ne peut pas fonctionner simplement au niveau national.

En conclusion, Tim Berners-Lee rappelle les fondements mêmes du succès d’internet : un média de communication ouvert. Dès lors, l’avenir d’internet sera essentiellement de rester un média de communication ouvert, il faudra « simplement » améliorer les garde-fous !

« Le Web fait de plus en plus partie des droits de l'homme »
Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web, il y a vingt-cinq ans, craint une « balkanisation » d’Internet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPrestataire SEO : attention de ne pas hériter des pénalités
Article suivantFlappy Bird : du succès à la disparition… vers un possible retour ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here