Accueil » Culture » Interstellar : le film qui irrite les exploitants américains
Matthew McConaughey et sa navette spatiale exaspèrent les exploitants américains.

Interstellar : le film qui irrite les exploitants américains

Alors que la Warner a lancé une importante campagne de promotion pour « Interstellar », de Christopher Nolan, une initiative du réalisateur irrite les exploitants de cinémas américains. Matthew McConaughey et sa navette spatiale exaspèrent les exploitants américains.

Le très attendu « Interstellar » se donne les moyens de réussir sa sortie sur grands écrans vu que la Warner a lancé une importante campagne de promotion pour promouvoir la prochaine œuvre de Christopher Nolan sur la base d’affiches dantesques et de bande-annonce époustouflante.

Si cette promotion devait satisfaire les exploitants de cinémas américains, c’est l’annonce d’une sortie anticipée dans 240 salles privilégiées qui irrite les exploitants.

Décidée par Christopher Nolan, cette sortie de l’odyssée spatiale du XXIe siècle dans 240 cinémas, deux jours avant les autres salles, irrite, car la condition exigée est que ces salles soient équipées de projecteurs 35 mm et 70 mm IMAX, une exigence qui va à l’encontre du passage au numérique poussé par les studios.

C’est donc en véritable défenseur de la pellicule que Christopher Nolan a pris cette décision de sortir son film dans son format original, une initiative qui a surtout le don de faire râler les exploitants de cinémas américains.

Pour les impatients de « Interstellar », il est par ailleurs bon de rappeler que le film sortira en France le 5 novembre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

10 millions de vues pour « Kung Fury » : son réalisateur tient sa promesse

Alors que le financement participatif est parfois critiqué pour son rôle détourner de financer des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *