Le logiciel de communication utilisé par Stephen Hawking devient open source

Si le célèbre scientifique Stephen Hawking est capable de parler, c’est grâce à un logiciel de communication. Celui-ci est désormais en open source.

Le célèbre scientifique Stephen Hawking souffre d’une dystrophie neuromusculaire qui est attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA). Alors que sa maladie évolue au fil des ans, il est désormais pratiquement complètement paralysé. Pourtant il parle encore.

En fait, ce n’est pas lui qui parle directement, mais le logiciel ACAT (Assistive-Context Aware Toolkit), une application développée par Intel qui donne au scientifique sa voix robotique si caractéristique.

Pour parler, Stephen Hawking n’a en fait qu’à regarder les lettres d’un clavier. C’est le logiciel, doté d’un système de reconnaissance faciale, qui s’occupe de tout le reste.

Alors qu’ACAT pourrait servir à de nombreuses personnes paralysées, Intel a récemment décidé d’ouvrir cette possibilité de communication au plus grand nombre en diffusion l’application en open source. L’idée étant bien évidemment d’attirer les développeurs pour améliorer son code afin de rendre le logiciel accessible aux milliers de personnes actuellement murées dans leur silence.

Il est à noter qu’ACAT fonctionne pour le moment uniquement sur Windows.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDanew : 2 smartphones Android 5.1 et 4G bon marché
Article suivantPropriétaire d’iPhone : 1$ pour tester un smartphone Galaxy pendant 30 jours

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here